Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, reçu par le CNPA

Publié le par

Xavier Bertrand regrette le désordre de ces dernières semaines lié à la mise en place d’une double grille de malus. Il plaide à la fois pour le renforcement de la prime à la conversion en l’ouvrant à des véhicules thermiques récents et à la mise en place d’une prime à la réparation.

Le CNPA a reçu ce jour, lundi 2 décembre, Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France. Une réunion en présence de Francis Bartholomé, président du CNPA, de Xavier Horent, délégué général du syndicat, et des élus des différentes branches d’activité du CNPA. Les professionnels ont échangé sur les principaux enjeux de la filière des services de l’automobile et des mobilités.

En préambule, le président de la région Hauts-de-France a déclaré qu’il était « nécessaire de mener une action contre le lobbying anti-automobile et mettre en place un écosystème favorable aux entrepreneurs du secteur ». Et d’ajouter : « La voiture est considérée comme un bouc émissaire tout comme le diesel ». Tout en plaidant pour la conservation de la dimension plaisir de la voiture qu’il ne faut pas oublier.

« Il faut également mettre en place un lobbying plus puissant sur la question de l’emploi dans l’automobile. Cela concerne, tant l’ensemble des services automobiles que les constructeurs. Vous représentez un maillage territorial important. Il faut mettre en avant votre force au niveau national et européen », a-t-il déclaré.

« En défendant la voiture, je défends l’emploi »

Xavier Bertrand a rappelé qu’il représentait une région pro-routes et que la France n’avait pas vocation à devenir une start-up de la tech. Il faut garder l’industrie et les services liés à celle-ci. « En défendant la voiture, je défends l’emploi ».

Proposition d’une prime à la réparation

Pour mémoire, la région Hauts-de-France a mis en place l’aide aux transports ainsi que la prime sur l’éthanol avec laquelle mille dossiers ont d’ores et déjà été enregistrés. Xavier Bertrand a plaidé à la fois pour le renforcement de la prime à la conversion en l’ouvrant à des véhicules thermiques récents et à la mise en place d’une prime à la réparation.

Porter la question de l’électrique sur la place publique

« Suite au dieselgate, la Chine est grandement favorisée pour l’électrique. La bataille de communication a été gagnée par l’électrique sans que personne ne dise rien, tant au niveau des problèmes des métaux rares, de l’électricité et de la question des bornes de recharge. Quand je pose la question au gouvernement, je n’ai jamais aucune réponse. Il faut remettre ces sujets dans le débat public ».

À propos du projet de loi de finances 2020 et de la mise en place d’une double grille de malus, les distributeurs présents ont rappelé que les ventes de diesel allaient remonter en raison de la réglementation CAFE sur les rejets de CO2. Xavier Bertrand a regretté ce désordre complet pour acheter un véhicule et qu’il n’y avait désormais plus aucune visibilité pour l’acheteur professionnel ou particulier. L’élu a plaidé également pour une aide aux véhicules hybrides rechargeables, expliquant aussi que la baisse de l’aide aux véhicules électriques pour les flottes d’entreprise était une grave erreur.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos