ZF augmente son bénéfice et réduit sa dette

Publié le par

L’équipementier allemand a conclu une année 2016 positive avec une hausse de sa marge d’exploitation et une réduction de sa dette liée au rachat de TRW.

ZF augmente son bénéfice et réduit sa dette

Les dirigeants de ZF ont le sourire. L’année 2016 s’est soldée par un bilan positif comme le souligne le Dr Stefan Sommer, PDG de l’équipementier. « Nous possédons ainsi une base solide pour faire face aux défis du changement qui s’opère dans l’industrie automobile avec le développement de la digitalisation, la mobilité électrique et la conduite autonome ». Des domaines dans lesquels la firme est présente, notamment depuis le rachat de l’Américain TRW en mai 2015. Ainsi, le chiffre d’affaires de la nouvelle division Technologie de sécurité active et passive est intégré dans sa totalité au volume d’affaires du groupe ZF pour la première fois. Ce dernier progresse donc fortement (+ 20,6 %) pour atteindre 35,2 milliards d’euros. La marge d’exploitation a augmenté également mais dans des proportions plus restreintes puisqu’elle a gagné un point, à 6,4 %. Le cash-flow disponible ajusté atteint ainsi 2 milliards d’euros. Ces résultats ont aussi permis de réduire la dette de 1,6 milliard d’euros tout en élevant un peu les dépenses en R&D, à 2 milliards d’euros. Ces dernières ont notamment augmenté dans les domaines de la sécurité active et passive et de l’e-mobilité. En matière d’emplois, ZF regroupait 136 820 collaborateurs au 31 décembre dernier. Un léger recul dû à la vente de l’activité systèmes de fixation et composants et à celle du groupe Cherry. La combinaison des spécialités de ZF et TRW reste la clé de la réussite pour l’avenir comme l’explique S. Sommer. « Même la voiture du futur ne peut se passer de composants mécaniques car l’iPhone sur roues dont tout le monde parle continue à avoir besoin de freins et d’une direction, d’essieux et d’autres composants mécaniques ». En 2017, ZF prévoit un chiffre d’affaires de 36 milliards d’euros pour une marge d’exploitation ajustée de 6 % et une marge brute d’exploitation de 10 %.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos