30 % des ateliers en activité. Pour qui ? Pourquoi ? Et comment ?

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

30 % des ateliers en activité. Pour qui ? Pourquoi ? Et comment ?

30 % des ateliers en activité. Pour qui ? Pourquoi ? Et comment ?

Selon le comparateur Vroomly, 5 000 ateliers fonctionnent après 15 jours de crise sanitaire. Mais dans quelles conditions ? Le site nous apporte quelques éléments de réponse.

Selon le comparateur de garage Vroomly, depuis le début du confinement, les garages sont dans le peloton de tête des recherches de « commerces ouverts pendant le confinement » réalisées sur Google : ils arrivent en 4ème position, juste après les bureaux de poste, les tabacs et les magasins de bricolage.

La recherche d’un garagiste deviendrait donc un souci pour les Français qui continuent à faire tourner le pays et qui ont un besoin impératif de leur véhicule. Pour aider à cette recherche, Vroomly vient de mettre en ligne une carte de France recensant 5 000 ateliers encore en activité. Cette carte est mise à jour régulièrement. Le site invite d’ailleurs les ateliers en activité à se faire connaitre.

Pour élaborer cette carte digitale, Vroomly s’appuie sur son réseau de garages partenaires, dont plus de 650 restent ouverts, et sur des centaines de garages qui ont répondu à son appel (en partenariat avec le CNPA). Ses équipes réalisent également chaque jour un travail de compilation des informations disponibles sur Internet.

Vroomly estime que 30% des ateliers multimarques en France sont ouverts avec 25 % de centres auto et 75 % de MRA.

En fonction des régions plus ou moins impactées par l’épidémie, les ateliers ont adapté leur mode de fonctionnement avec souvent des horaires réduits et la porte du garage fermée. Les clients doivent alors appeler avant de se déplacer. Beaucoup travaillent avec des équipes réduites.

L’activité en forte baisse (- 80 %) se concentre à 90 % d’opérations urgences liées à la sécurité avec comme activités principales le pneumatique et le freinage. La difficulté à se procurer des pièces reste bien réelle. Par changement de fournisseurs coutumiers, il deviendrait difficile de trouver des pièces aux tarifs habituels, ce qui conduit parfois aux refus de certains devis jugés trop élevés par des clients qui alors temporisent. Certains ateliers seraient contraints d’acheter chez le constructeur des pièces d’origine plus couteuses, voir chez un autre distributeur qui n’applique pas de remise. Aussi, les délais de livraisons s’allongent, ce qui ne simplifie pas non plus le travail.

« Les garages sont dans l’attente. Ils s’interrogent sur la reprise, la gestion de crise, les aides, le chômage partiel, l’approvisionnement en pièce…Autant de questions auxquelles nous tentons de répondre » explique, Benoît Yèche responsable marketing chez Vroomly qui constate cependant que la période de confusion laisse peu à peu sa place à une période où les choses s’organisent.

Nous vous recommandons

Le groupe Péna s'investit dans la valorisation des déchets

Le groupe Péna s'investit dans la valorisation des déchets

Spécialiste depuis plus de 60 ans dans le domaine du recyclage des déchets, le groupe Péna s’engage auprès des acteurs de la filière à les accompagner dans la gestion de leurs déchets en garantissant un recyclage optimal pour une...

29/06/2022 | RecyclageEnvironnement
(Vidéo) Speedy : un spot publicitaire osé qui fait passer du rêve à la réalité

(Vidéo) Speedy : un spot publicitaire osé qui fait passer du rêve à la réalité

Triscan propose l'activité vitrage aux MRA

Triscan propose l'activité vitrage aux MRA

Equip Auto 2022 sort le grand jeu

Equip Auto 2022 sort le grand jeu

Plus d'articles