37 % des véhicules neufs vendus en juin sont électrifiés

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

37 % des véhicules neufs vendus en juin sont électrifiés

37 % des véhicules neufs vendus en juin sont électrifiés

Alors que les ventes de VN reculent de près de 15 % en juin, la part de l’électrique progresse de 52 % et celle des hybrides de 88 %. Les véhicules électrifiés ont représenté 37 % des ventes, contre 20 % pour le diesel le mois dernier.

Les ventes de véhicule sont toujours à la peine. Elles s’inscrivent même en net recul par rapport à la même période en 2020, qui avait connu une forte reprise de l’activité grâce aux nombreuses offres commerciales. Ainsi, selon AAA Data, les ventes de voitures particulières neuves baissent de 14,7 % par rapport à juin 2020 et de 13,6 % si l’on prend comme référence le mois de juin 2019. Le marché enregistre 199 509 immatriculations sur le mois écoulé, contre 233 814 en juin 2020 et 230 964 en juin 2019.

En termes de motorisations, la part de l’électrique s’établit à 10 %, soit 20 898 unités sur le mois et un bond de 52 % par rapport à juin 2020. Les hybrides dans leur ensemble, y compris les rechargeables, ont toujours le vent en poupe et progressent de 88 % pour atteindre 27 % des immatriculations (52 899 unités). À l’inverse, le diesel poursuit son recul avec 40 881 unités et une part de 20 %, contre 29 % en juin 2020 et 34 % en juin 2019.

Le VO marque le pas, notamment le VO récent

Après plusieurs mois d’évolution positive, le marché de l’occasion recule de 7 % pour un volume global de 552 776 unités, en raison d’une baisse très marquée sur les modèles récents de moins de 5 ans (- 14 %). La part des véhicules âgés de 5 ans et plus, donc les plus accessibles à l’achat, s’accroît pour atteindre 63 %.

Les flottes poursuivent leur transition écologique

Depuis le début de l’année, la demande solide des flottes a soutenu l’ensemble du marché. Ainsi sur le mois de juin, alors que le canal des particuliers affiche un recul de 32 %, les ventes aux sociétés ne diminuent que de 7 % (25 780 unités), tandis que celles aux loueurs hors courte durée progressent de 5 % (21 386 unités) et celles aux administrations de 10 % (1 701 unités).

La transition des flottes vers les motorisations alternatives se fait toutefois à un rythme moins rapide que pour les particuliers. L’évolution est nette depuis 2017, où le diesel représentait 77 % des immatriculations flottes VP, mais sa part reste encore élevée à 40 % depuis début 2021. « La dédieselisation des flottes d’entreprises se heurte encore aux besoins de mobilité et aux critères de TCO », commente AAA Data.

La transition s’est d’abord faite vers l’essence, dont la part passe de 17 % en 2017 à 31 % en 2021, puis dans un deuxième temps et surtout depuis 2020 vers l’hybride (y compris rechargeables) : 4 % en 2017, 7 % en 2019, 16 % en 2020 et 24 % cette année.

L’électrique reste marginal au sein des flottes, à 5 % en 2021 mais sa part n’était que de 1 % en 2017. En VU, la transition est encore plus lente puisque le diesel assure encore 88 % des ventes en 2021 (95 % en 2017), en raison des kilométrages souvent élevés, des contraintes liées à la charge utile et de l’arrivée plus tardive d’une offre de motorisations électrifiées.

Pour mémoire, la loi d’orientation des mobilités impose aux établissements de plus de 50 salariés des quotas de véhicules à motorisation alternative, avec un calendrier progressif de renouvellement en faveur de modèles à faibles émissions (moins de 60 g/km de CO2) : au moins 10 % à partir du 1er janvier 2022, 20 % en 2024, 35 % en 2027 et 50 % en 2030, avec un an de décalage pour les VU.

Nous vous recommandons

Renault Truks Oil trouve la parade contre la cristallisation des SCR

Entretien

Renault Truks Oil trouve la parade contre la cristallisation des SCR

La cristallisation des systèmes SCR sur les véhicules peu utilisés ou en arrêts fréquents est une problématique récurrente pour les entreprises de transport, de travaux publics et de services auprès des collectivités, qui doivent...

La FNA apporte son assistance à la sphère LKQ-Van Heck Interpièces France

La FNA apporte son assistance à la sphère LKQ-Van Heck Interpièces France

Philippe Astier rejoint Kadensis (Renault-Nissan)

Nomination

Philippe Astier rejoint Kadensis (Renault-Nissan)

Clas lève les batteries des VE

Clas lève les batteries des VE

Plus d'articles