95 bougies pour Sasic

Fabio CROCCO
95 bougies pour Sasic

Sasic distribue pas moins de 9 millions de pièces par an dans 80 pays

© Sasic

Malgré les concentrations et les évolutions technologiques qui bouleversent l’industrie automobile, de « petits » équipementiers nationaux font preuve d'une grande capacité d'adaptation, à l’image de Sasic, qui fête ses 95 ans d'existence.

À la fois fabricant et distributeur de pièces détachées, l’entreprise familiale Sasic résiste depuis 95 ans, trois générations, aux transformations de l’industrie automobile, là où certains grands équipementiers ont échoué. La société française a vu le jour en 1927 sous l’appellation Santucci, fabricant de crémaillères de direction. Au fil des années, de quelques acquisitions, et de précieuses valeurs, l’entreprise, qui défend le Made in France à l’international, a multiplié ses offres pour devenir Sasic. Elle compte aujourd’hui 14 000 références à son catalogue réparties dans huit gammes (antivribratoire, liaison au sol, moteur, refroidissement, freinage, embrayage, allumage, et électronique) et 100 familles de produits. La PME distribue pas moins de 9 millions de pièces par an dans 80 pays et emploie 140 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 49 millions d’euros en 2020.

Sasic dispose en France d’une usine de fabrication en Normandie et de deux plateformes logistique de 10 000 m2. S’ajoute à cela dix dépôts en France (Beziat-Bordeaux, Cdal Sud-Marseille, Adipa-Nantes, BG Distribution-Paris, Cdal-Lyon, Cedis-Toulouse, Central Dépôt-Vierzon, Nord-Equip’Auto-Lille, PL et VL Equipement-Nancy et l’usine de Putanges) et cinq à l’étranger (Italie, Pologne et Espagne). L’entreprise propose des pièces neuves et issues de l’économie circulaire. Elle rénove dans ses ateliers de Fougères en Bretagne des embrayages et des turbocompresseurs.

Sasic fait partie du groupe français SPMI qui emploie 240 salariés avec un total de trois usines en France. En plus de Sasic, le groupe possède les marques Sofare (accessoires automobiles), Sadex (rénovation de turbo et d’embrayage) et Sicab (câble et faisceau d’allumage).

« Notre priorité est notamment donnée à la digitalisation et à l’automatisation de nos plateformes logistiques normandes. L’enjeu étant de moderniser et d’optimiser la livraison de nos clients partout dans le monde depuis la France. L’international et plus encore dans le contexte actuel, implique une agilité impressionnante pour notre entreprise. Au-delà de la rentabilité, ces évolutions sont destinées à réduire la fatigue de nos équipes, faciliter l’intégration des nouveaux embauchés ainsi que la polyvalence », indique l’entreprise bientôt centenaire.

Nous vous recommandons

(Vidéo) Aramisauto dévoile un nouveau spot télévisuel

(Vidéo) Aramisauto dévoile un nouveau spot télévisuel

Aramisauto annonce le lancement d'une nouvelle campagne publicitaire à destination de la télévision avec l'objectif d'accompagner le déploiement de la marque.Après l'ouverture de son site à Saint-Pierre-lès-Nemours, Aramisauto lance...

06/07/2022 |
Eurorepar repart en campagne estivale sur les aires d’autoroute

Eurorepar repart en campagne estivale sur les aires d’autoroute

TotalEnergies stocke l’huile en carton

TotalEnergies stocke l’huile en carton

Speedy a posé 10 000 boîtiers de conversion au E85

Speedy a posé 10 000 boîtiers de conversion au E85

Plus d'articles