Aisin poursuit sa stratégie de conquête du marché français

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
Aisin poursuit sa stratégie de conquête du marché français

Aisin poursuit sa stratégie de conquête du marché français

Arrivé sur le marché français de la rechange début 2019, l’équipementier Aisin poursuit sa croissance avec la promesse d’adapter son offre de pièces, plutôt encore asiatique, au parc français. Et les choses avancent vite.

Afin de faciliter le développement des gammes de pièces issues de ses différentes structures d’entreprise (14 en Europe), Aisin mettait en place il y a trois ans le concept d’entreprise virtuelle. Objectif : consolider un fonctionnement plus global au niveau de la distribution. En avril prochain, l’équipementier ira plus loin et annonce la fusion d’Aisin Seiki (embrayage, freinage, PSD, pompe…) avec sa société sœur Aisin AW, spécialisée dans les transmissions. « Cette fusion viendra renforcer notre offre sur le marché de l’aftermarket tout en nous rendant plus flexibles et agiles pour répondre aux besoins de nos clients » explique Bérenger Léonard, responsable du marché français.

Et de la réactivité il va en falloir à l’équipementier nippon : si, en raison de la crise sanitaire 2020 sera une année blanche pour Aisin Europe aftermarket, après 38 % de croissance entre 2013 et 2019, la société mise sur un développement de 25 % l’an prochain, dont plus de 18 % en France !

L’équipementier continue de développer à toute vitesse ses gammes de produits afin de couvrir non seulement le parc asiatique mais aussi celui européen, condition sine qua non pour se faire une place dans la distribution en France.

Si la division aftermarket d’Aisin Europe, dont le siège est en Belgique, représente moins de 1 % des ventes totales de l’équipementier, ce dernier n’hésite pas à investir dans le développement de son offre avec un catalogue qui compte désormais plus de 16 000 références (+ 3 000 en deux ans pour ce qui touche les pompes à eau, les plaquettes de frein, la PSD et les embrayages). Cela représente 500 000 produits en stock à Bruxelles. À noter que prochainement les produits de freinage seront proposés sous la marque Advics, qui profite d’une forte notoriété dans le monde.

« En une année, la gamme de produits a connu une progression de plus de 20 % et le stock de près de 25 % », souligne Bérenger Léonard. Objectif du responsable français : atteindre un taux de couverture allant de 80 à 90 % du parc français selon les familles de produits.

À ce stade, l’équipementier est distribué dans l’Hexagone par quinze distributeurs. Bérenger Léonard compte bien étoffer son équipe commerciale de cinq personnes afin d’animer le territoire hexagonal.

Nous vous recommandons

La FNA apporte son assistance à la sphère LKQ-Van Heck Interpièces France

La FNA apporte son assistance à la sphère LKQ-Van Heck Interpièces France

LKQ-Van Heck Interpièces France a choisi la FNA pour accompagner ses clients en matière d’informations réglementaires, d’assistance juridique et commerciale.LKQ-Van Heck Interpièces France a choisi la FNA pour accompagner ses clients...

02/12/2021 | Après-venteRéseaux
Philippe Astier rejoint Kadensis (Renault-Nissan)

Nomination

Philippe Astier rejoint Kadensis (Renault-Nissan)

Assurance : PSA Finance France dévoile Drive & Connect

Assurance : PSA Finance France dévoile Drive & Connect

Wynn’s Expert, l’application mobile dédiée aux additifs

Wynn’s Expert, l’application mobile dédiée aux additifs

Plus d'articles