Alfa Romeo Tonale : l’ambition de la qualité

Alfa Romeo Tonale : l’ambition de la qualité

Alfa Romeo entame sa "metamorfosi" avec Tonale.

© Alfa Romeo

Alfa Romeo veut revenir dans l’univers premium grâce à un plan produit tourné vers l’électrification. Le premier véhicule de cette « metamorfosi » est le Tonale, un SUV de segment C. Ce modèle doit symboliser le retour de la marque, avec des objectifs élevés en matière de qualité.

Alfa Romeo entame un ambitieux plan de développement et d’électrification baptisé « From 0 to 0 ». Comme l’explique Jean-Philippe Imparato, directeur général de la marque, « il s’agit de passer de zéro véhicule électrifié en 2022 à zéro émissions en 2027. Alfa Romeo sera la marque dont la transition électrique sera la plus rapide ». Ce virage débute dès cette année avec Tonale. Ce SUV de segment C débarque sur le marché avec deux motorisations hybrides légères, avant l’arrivée d’une version hybride rechargeable au mois d’octobre. Au-delà de cette électrification, le Tonale doit symboliser un virage en matière de qualité. « Mon père était amateur d’Alfa Romeo mais il m’a toujours dit qu’il en fallait deux pour en faire fonctionner une. Ce temps-là est terminé ! Aujourd’hui, la qualité doit s’imposer partout. C’est notre premier sujet de préoccupation ! » insiste le dirigeant français. Un point crucial pour une marque qui souffre d’une réputation sulfureuse en la matière. Ainsi, le niveau de qualité est scruté en permanence sur la nouvelle ligne d’assemblage spécifique installée au sein de l’usine de Pomigliano (Naples). Selon son dirigeant, Alfa Romeo ne fera aucune concession sur la qualité de ses nouveaux modèles et compte bien le faire savoir aux clients particuliers et professionnels.

Embarquer le réseau et rassurer les flottes

Avant de convaincre les clients de tous types, la marque est repartie à la conquête de son réseau. Des distributeurs qui devaient se débrouiller avec deux modèles vieillissants et non électrifiés : Giulia et Stelvio. « Avec ces deux véhicules, nous avons réalisé un mois d’avril à +30 % sur un marché en forte baisse » remarque Paola Pichierri, directrice générale d’Alfa Romeo France. « Notre réseau nous suit mais nous devons être exigeants sur la qualité de Tonale, par rapport à nos partenaires et à nos clients. C’est notre priorité » confirme la dirigeante. Le message est bien passé auprès des investisseurs et la marque souhaite aujourd’hui convaincre les grands acteurs de la location longue durée. « L’hybride nous ouvre les portes des flottes mais nous devons nous repositionner face aux loueurs » ajoute-t-elle. Paola Pichierri rencontre donc ces acteurs importants afin de les rassurer sur la qualité et les coûts d’entretien, tout en présentant la stratégie de la marque pour les années à venir. « Nous devons solder tous les doutes avant l’arrivée de la voiture en juin » insiste la directrice générale.

« Alfistes » et nouveaux clients

L’arrivée de Tonale constitue donc une bouffée d’oxygène salutaire. Doté d’une hybridation légère 48V disponible en 130 et 160 chevaux, ce SUV arrive sur l’un des principaux segments du marché français, avec une offre cohérente. La version de lancement baptisée « Edizione Speciale » est proposée à partir de 39 000 euros en 130 chevaux. La future gamme se décomposera en deux niveaux de finitions, Super et TI, auxquels pourront s’ajouter respectivement les packs Sprint et Veloce. L’entrée de gamme devrait être proposée autour de 35 000 euros. Au-delà de ces prix, la marque mise surtout sur des offres locatives attractives, doublées d’une garantie de cinq ans. La série de lancement est donc disponible en LLD sur 48 mois sans apport à partir de 499 euros par mois. En LOA, cette même série « Speciale » est proposée à partir de 399 euros mensuels. Sur les 4 200 précommandes enregistrées en ligne au niveau international, 500 concernent la France et une centaine de commandes fermes auraient été signées depuis le 26 avril, jour officiel de commercialisation. « Les clients apprécient la précommande en ligne. Nous devons capitaliser là-dessus pour les accompagner vers le réseau » explique Paola Pichierri. La marque estime que 40 % des ventes pourraient concerner les particuliers et 40 % les professionnels. Le reste devrait se répartir entre les loueurs de courte durée et les véhicules de démonstration. « Les clients doivent pouvoir essayer Tonale, c’est très important » insiste la directrice générale. Des clients que la marque souhaite attirer au-delà des « alfistes » habituels. Tonale doit être un outil de conquête pour la firme comme pour le réseau, et notamment parmi les femmes, qui pourraient constituer 40 % des futurs acquéreurs. Un véritable outil de « metamorfosi ».

Nous vous recommandons

Le fabricant de pneumatiques Hankook mise sur Instagram

Le fabricant de pneumatiques Hankook mise sur Instagram

Le pneumaticien coréen Hankook Tire vient d’ouvrir un compte corporate officiel sur le réseau social Instagram, afin de cibler sa communication sur les millenials et la génération Z, tout en mettant l’accent sur sa nouvelle gamme de...

Avec le nouveau SUV CX-60, Mazda tient son premier hybride rechargeable

Avec le nouveau SUV CX-60, Mazda tient son premier hybride rechargeable

Le ludospace Classe T rejoint (officiellement) la gamme Mercedes-Benz

Le ludospace Classe T rejoint (officiellement) la gamme Mercedes-Benz

Bridgestone s’attaque au pneu semi-slick homologué route

Bridgestone s’attaque au pneu semi-slick homologué route

Plus d'articles