Allison Transmission affiche l'efficacité de son logiciel FuelSense 2.0

Jean-Marc Gervasio
Allison Transmission affiche l'efficacité de son logiciel FuelSense 2.0

Allison Transmission affiche l'efficacité de son logiciel FuelSense 2.0

La Métropole d’Aix-Marseille-Provence a effectué un test indépendant pendant dix-huit mois, sur quatre véhicules afin d’évaluer la performance du logiciel FuelSense 2.0 d’Allison Transmission. Ce test a permis de démontrer des gains de consommation allant jusqu’à 12 %.

Pour réaliser cet essai et en vue de démontrer dans un cadre réel l’efficacité du nouveau logiciel FuelSense 2.0, l’équipementier spécialiste des transmissions pour véhicules industriels Allison Transmission l’a installé sur quatre véhicules Renault Trucks D 4 x 2 carrossés en benne à ordures ménagères. Ces véhicules ont été testés pendant dix-huit mois par la Métropole d’Aix-Marseille-Provence, où ils ont parcouru une moyenne de 1 200 kilomètres par mois, soit plus de 21 000 kilomètres chacun pendant la durée du test.

Les gains de consommation obtenus grâce au montage de ce soft ont atteint jusqu’à 12 %. Outre l’économie significative obtenue en termes de carburant, les véhicules ont réduit de près de cinq tonnes leurs émissions de CO2, sans modifications notables de leurs performances.

Une efficacité prouvée

Face aux résultats de cet essai, la métropole a choisi d’installer le soft d’Allison sur vingt-quatre autres véhicules de sa flotte pour améliorer sa consommation et ses émissions de CO2. « Notre parc est composé de 160 bennes à ordures ménagères. Cent pour-cent de ces véhicules sont équipés de la transmission Allison. Nous avons fait le choix des transmissions Allison depuis longtemps : cela représente un investissement lors de l’acquisition, mais cet investissement est vite amorti. Les transmissions Allison sont robustes, fiables et nécessitent rarement des immobilisations, la maintenance est ainsi facilitée » a précisé Stanislas Kogut-Kubiak, responsable maintenance à la Métropole d’Aix-Marseille-Provence.

Cette étude a permis de confirmer celle de Fife Council au Royaume-Uni. Pendant six mois, un test a été mené sur deux véhicules Mercedes-Benz Econic disposant de la même configuration. Alors que les véhicules ont pu parcourir 21 000 kilomètres chacun, le gain de consommation a été établi en moyenne à 8,85 %. Ce résultat a conduit l’agglomération à installer le logiciel Allison FuelSense 2.0 sur onze autres véhicules de collecte de déchets en sa possession. De plus, elle a commandé onze nouveaux véhicules équipés dès l’origine du nouveau soft. Sur l’ensemble de ce parc, on peut estimer que le potentiel de réduction de l’agglomération en émissions de CO2 est de 124 tonnes.

Nous vous recommandons

Hydrogène : Iveco se tourne vers Air Liquide

Hydrogène : Iveco se tourne vers Air Liquide

Afin de mettre sur la route des camions à hydrogène, Iveco a passé un accord de partenariat avec Air Liquide.Iveco et Air Liquide viennent de signer un protocole d'accord pour développer la mobilité hydrogène en Europe. Le partenariat...

Faurecia précise ses ambitions sur la mobilité hydrogène

Faurecia précise ses ambitions sur la mobilité hydrogène

ZF étudie l’optimisation de la pile à combustible avec le projet HyFleet

ZF étudie l’optimisation de la pile à combustible avec le projet HyFleet

Nissens s'intéresse aux poids lourds

Nissens s'intéresse aux poids lourds

Plus d'articles