Alloccasions modernise l'inspection VO

Victoire de Faultrier-Travers

Sujets relatifs :

, ,
Alloccasions modernise l'inspection VO

200 points de contrôle sont vérifiés à chaque inspection.

© Alloccasions

Lancée en mai dernier, la plateforme d'intermédiation propose un service d'inspection de véhicules d'occasion. Adossée à une intelligence artificielle, Alloccasions permet aux particuliers de vérifier l'état complet du véhicule avant de l'acheter.

Alloccasions, très récemment lancée par Côme Pinczon du Sel, est une plateforme d'intermédiation dédiée à l'inspection VO. L'objectif du dirigeant âgé de vingt ans est de faciliter l'achat des véhicules d'occasion entre particuliers, avec l'aide d'un expert. Les spécialistes sont en majorité des mécaniciens, des chefs d'atelier ou encore des techniciens entrepreneurs ou indépendants qui justifient de plus de cinq années d'expérience dans l'automobile. À ce jour, Alloccasions compte environ six spécialistes par département qui se déplacent là où se trouve le véhicule à inspecter. L'expert, avec son rôle de tiers de confiance, peut gagner des clients, en les fidélisant et en s'occupant des réparations du véhicule par la suite.

De l'inspection à la négociation

De son côté, l'automobiliste doit s’inscrire sur la plateforme et renseigner les informations du véhicule, ainsi que les détails du rendez-vous. La plateforme trouve ensuite, grâce à un algorithme, les spécialistes les plus proches. Une fois le véhicule vérifié, le client final s’acquitte du montant de 80 euros pour une voiture classique, « un prix attractif pour tous les modèles de masse », selon Côme Pinczon du Sel. Alloccasions rétrocède ensuite une partie au professionnel qui s’est déplacé (il faut compter entre 45 minutes et une heure pour une inspection). L’inspection se fait sur plus de 200 points de contrôle, et s’appuie sur des centaines de photos, intérieur et extérieur, optiques et pneus, afin de repérer les éventuels vices cachés. L’expert rend ensuite son rapport numérique complet avec un système d’étoiles (de 1 à 5, comme les hôtels) et de notes couplées au prix du véhicule. Alloccasions propose également son aide au client dans la négociation lors de l’achat en se basant sur une estimation du prix fournie par l’intelligence artificielle.

Multiplier les partenariats

Encore toute jeune, l’entreprise entend devancer ses concurrents grâce à des tarifs attractifs, mais surtout son développement informatique. Tout est automatique, à l’instar du rapport d’inspection dématérialisé disponible via smartphone et tablette. Le site, qui utilise l’intelligence artificielle, est doté d’un dashboard interfacé pour une expérience utilisateur optimisée, une navigation rapide, simple et disponible en mode mobile (une application est également disponible). Tout le processus est automatisé, de la recherche jusqu’au paiement des experts. De plus, Côme Pinczon du Sel poursuit l’amélioration de l’ergonomie de son site, notamment le parcours client pour lequel il retravaille l’interface.

En outre, Alloccasions enrichit ses prestations de services complémentaires en nouant des partenariats. La start-up propose ainsi la vérification de l’historique en se basant sur Autoviza et Histovec. À la suite d’une inspection, si l’achat se confirme, la plateforme facilite l’édition de la carte grise en collaboration avec Eplaque. L’assurance, l’éventuel crédit ou encore la garantie (C2A) sont également des solutions proposées. Enfin, la livraison du véhicule peut être opérée par Hiflow.
À l’avenir, Côme Pinczon du Sel évoque un développement au niveau local et, dans un second temps, sur le plan national, en privilégiant la communication auprès de tous pour bien expliquer ce nouveau service. Le jeune entrepreneur, encore étudiant, annonce aussi préparer une levée de fonds prochainement. Avec plus de moyen, la plateforme pourrait proposer ses services aux professionnels (concessionnaires, gestionnaires de flottes, etc.).

[À lire dans Décision Atelier n°165]

Nous vous recommandons

Fastback et Monk lancent la première solution d'inspection VO sur mobile

Fastback et Monk lancent la première solution d'inspection VO sur mobile

Le fournisseur belge de solutions pour concessionnaires et marchands automobiles annonce le déploiement d'une solution d'intelligence artificielle créée par la société Monk. L'objectif est d'automatiser et optimiser l'achat et la...

Le marché du VO retrouve son souffle

Etude

Le marché du VO retrouve son souffle

Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

Reportage

Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

Jean-Dominique Senard : « Renault est en train de rebondir sous la houlette de Luca de Meo malgré un contexte difficile »

Jean-Dominique Senard : « Renault est en train de rebondir sous la houlette de Luca de Meo malgré un contexte difficile »

Plus d'articles