Transport & Environnement plaide pour une accélération du déploiement des camions électriques

Victoire de Faultrier-Travers
Transport & Environnement plaide pour une accélération du déploiement des camions électriques

Selon T&E, le poids lourd électrique est la « solution la plus efficace pour décarboner le secteur »

© T&E

La Fédération européenne pour le transport et l'environnement, qui regroupe une cinquantaine d'organisations non gouvernementales dans le domaine du transport et de l'environnement, défend l'accélération du déploiement des poids lourds électriques.

Dans son étude prospective Transport & Environnement aborde les atouts carbone et la faisabilité technico-économique du déploiement des camions électriques dans le transport. La fédération annonce un équilibre des coûts d'usage d'ici à 2035 entre un camion de marchandise diesel et un électrique. Selon T&E, le poids lourd électrique est la « solution la plus efficace pour décarboner le secteur ». L'analyse de Transport & Environnement de cycle de vie montre que le camion électrique a une empreinte dix fois inférieure à celle du thermique. En parallèle, la fédération juge les alternatives « surestimées et incertaines »D'après l'étude, un camion électrique longue distance, soit 800 km d'autonomie, de 40 tonnes émet 250 tonnes de CO2 pendant sa vie contre 1 900 tonnes de CO2 pour un thermique. Par ailleurs, T&E attend beaucoup de 2023 qu'elle considère comme année charnière, notamment en raison de la publication de la Commission européenne de proposition de révision de la réglementation sur les émissions de CO2 des véhicules lourds en début d'année. À cela s'ajoute à la loi climat énergie et la révision de la stratégie nationale bas carbone (SNBC), avec l'objectif de planifier la conversion vers les camions zéro émission et le déploiement de l'infrastructure de recharge.

Autre sujet qui fâche : l'indépendance et la souveraineté européenne en matière de ressources, notamment en ce qui concerne la production de batterie sur notre continent. L'analyse de la fédération établit une autosuffisance en matière de cellules de batteries, soit produire 100 % de la demande, à partir de 2027. À la fin de l'étude, T&E appelle l'Union européenne à mettre fin à la vente des camions de marchandises thermiques dès 2035, afin de répondre à l'urgence climatique. Un déploiement en 2040 serait déjà trop tard selon la fédération.

Nous vous recommandons

La FNTR s’active sur le sujet de la santé au travail

La FNTR s’active sur le sujet de la santé au travail

L’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail a retenu les propositions de la FNTR concernant l'accompagnement des entreprises et des salariés sur les questions de prévention et de santé au travail.Alors que le...

Dachser réalise une belle opération de croissance externe en Hollande

Dachser réalise une belle opération de croissance externe en Hollande

Volvo Trucks livre son premier FH électrique au groupe Mauffrey

Volvo Trucks livre son premier FH électrique au groupe Mauffrey

ZF s’empare d’Intellic pour développer la connectivité des flottes poids lourds

ZF s’empare d’Intellic pour développer la connectivité des flottes poids lourds

Plus d'articles