Après McLaren et Aston Martin, Bentley prévoit de réduire ses effectifs

Yelen BONHOMME-ALLARD

Sujets relatifs :

, ,
Après McLaren et Aston Martin, Bentley prévoit de réduire ses effectifs

Après McLaren et Aston Martin, Bentley prévoit de réduire ses effectifs

Avec ces plans de licenciement, plusieurs constructeurs britanniques entendent diminuer leurs dépenses afin de surmonter la crise sanitaire.

C’est un nouveau coup dur pour l’industrie automobile. En raison de la fermeture des usines pendant plusieurs semaines, la baisse d’activités et des ventes de véhicules ont été inéluctables. Dans ce contexte économique difficile, le constructeur britannique de voitures de luxe a annoncé il y a quelques jours le licenciement d’un millier de collaborateurs sur les 4 200 qu’il emploie. Ce dernier entend donc se séparer d’un quart de ses effectifs. Bentley, qui appartient au groupe allemand Volkswagen depuis 1998, a précisé dans un communiqué que des départs volontaires ont été proposés en première instance. « Perdre des collègues n’est pas quelque chose que nous prenons à la légère mais c’est une mesure nécessaire pour protéger la vaste majorité des emplois qui restent », a commenté Adrian Hallmark, PDG de Bentley, auprès de l’AFP. Le dirigeant britannique assure que la pandémie n’a fait qu’accentuer et accélérer des difficultés financières déjà présentes.

L’annonce de Bentley s’ajoute aux divers plans de restructuration présentés récemment par ses homologues britanniques. Un peu plus tôt, Aston Martin avait annoncé la suppression de 500 emplois, tandis que le fabricant de bolides McLaren a décidé de réduire ses effectifs de 1 200 personnes. Également en difficulté financière, Jaguar Land Rover a obtenu un prêt de 560 millions de livres de la part de cinq banques chinoises. « Il s’agit d’une semaine noire pour l’automobile britannique » qui « est solide mais pas invincible », a souligné Mike Hawes, directeur général de l’association sectorielle SMMT, auprès des journalistes de l’AFP. « Des mesures pour renforcer la trésorerie, stimuler la demande et par-dessus tout maintenir notre compétitivité sont essentielles ».

Nous vous recommandons

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Indexés sur l'inflation, les tarifs des péages vont naturellement augmenter en 2023. Dès le 1er février, la facture acquittée par des véhicules particuliers sera plus lourde d'environ 5 %.Le couperet est tombé. Comme chaque année,...

02/12/2022 | PéagesAutoroute
La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Plus d'articles