Aramco serait le pétrolier en négociations avec Renault

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Aramco serait le pétrolier en négociations avec Renault

Aramco pourrait être le pétrolier en négociations avec Renault.

© Aramco China

Reuters vient d’annoncer que Renault envisageait d’ouvrir le capital de sa future filiale consacrée aux voitures thermiques au constructeur chinois Geely et à un pétrolier. De nouvelles sources laissent entendre que le géant saoudien Aramco pourrait être le pétrolier en question.

Comme nous l’écrivions hier dans l’édition numérique d’Auto Infos, Renault envisagerait d’accueillir au capital de sa future filiale dédiée aux véhicules thermiques (« Horse ») le constructeur automobile chinois Geely et un groupe pétrolier. Renault resterait actionnaire de référence mais consacrerait ses efforts financiers à l’entité focalisée sur la mobilité électrique et les logiciels (« Ampère »).

Aramco compte parmi les groupes les plus puissants au monde

De nouvelles sources anonymes mises en avant par Le Monde indiquent que le groupe pétrolier pourrait être Saudi Aramco, la compagnie nationale d’hydrocarbures d’Arabie Saoudite. Au deuxième trimestre 2022, Aramco a publié un bénéfice net record de 48,4 milliards de dollars, en progression de 90 %.

>> À LIRE AUSSI : Gaussin se rapproche d’Aramco

Nous vous recommandons

Nissan Sunderland s’électrifie

Nissan Sunderland s’électrifie

L’usine Nissan de Sunderland (Grande-Bretagne) vient d’intégrer l’assemblage des motorisations e-Power et Hybrid. Une étape importante pour cette usine, appelée à abriter un écosystème électrique complet dans le cadre du projet...

26/09/2022 | UsineVéhicule électrifié
Alpine annonce la création de l’Alpine R&D Lab

Alpine annonce la création de l’Alpine R&D Lab

Essai - Nissan Juke Hybrid : belle maturité

Essai - Nissan Juke Hybrid : belle maturité

Le groupe Volkswagen branche ses véhicules électriques sur le réseau du groupe Elia

Le groupe Volkswagen branche ses véhicules électriques sur le réseau du groupe Elia

Plus d'articles