Arval : une année 2021 "exceptionnelle" dans un marché automobile chamboulé

Arval : une année 2021

© Arval

Alors que le secteur est touché de plein fouet par les conséquences de la crise sanitaire, le loueur longue durée, filiale de BNP Paribas, publie des résultats en progression significative tant sur le canal entreprise que sur celui des particuliers.

L'an passé, Arval a vu sa flotte grossir pour atteindre 1 469 753 unités (+6,4 %) réparties dans les différents pays où l'entreprise française est présente, dont 1 032 065 véhicules d'entreprise. Les commandes de nouveaux véhicules se sont, elles, établies en augmentation de 15 % par rapport à la période pré-Covid et 30 % de ses nouvelles commandes ont concerné des modèles électrifiés. Une tendance qui témoigne "de la forte demande des clients", selon le loueur qui précise que le segment "Retail" (PME et particuliers) a connu une hausse de 11 % avec un bond de 24 % de la location auprès des particuliers. Parmi les autres chiffres significatifs : la location moyenne durée a connu une croissance de 20 % quand le nombre de contrats de location de vélos, service désormais disponible dans 10 pays, a bondi de 54 %. À date, les 7 500 collaborateurs d’Arval fournissent leurs services à plus de 300 000 clients, répartis dans 30 pays. Les chiffres pour la France devraient être connus prochainement.

"Nous avons élaboré notre nouvelle stratégie (Arval Beyond, NLDR) avant la crise sanitaire avec des ambitions en matière de transition énergétique, de mobilité et de partenariats à la fois innovants et visionnaires. 2021 nous a donné l’occasion de consolider nos efforts. Nous avons accompagné nos clients du mieux possible afin de les aider à affronter cette crise sanitaire. Pour notre activité, cela s’est traduit par de très bons résultats. 2021 a été une année exceptionnelle", déclare Alain van Groenendael, président et directeur général d’Arval.

En route pour 2022

Alors que cette nouvelle année annonce la transformation du secteur de la mobilité et de grands changements au sein des flottes d'entreprise notamment, Arval tient a apporter à ses clients  un accompagnement sur-mesure et des services de conseil spécifiques, comme le démontre la publication récente d'un livre blanc sur la pénurie des semi-conducteurs et les solutions pour les flottes. Le loueur se donne également pour objectif de renforcer ses partenariats stratégiques. Alors qu'il accélère sa collaboration avec de nombreux constructeurs et acteurs automobiles (Hyundai, Kia, Honda, Sixt, Astara, Emil Frey France, MG, ainsi que Volvo Cars), d'autres services émergent comme Arval Car Sharing grâce à l'alliance conclue avec Ridecell. Enfin, l'entreprise promet davantage de services connectés "pour aider les clients à optimiser l'usage de leur flotte" et une présence géographique étendue "pour accompagner ses clients internationaux".

Nous vous recommandons

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Du 21 août au 11 septembre prochains, les navigateurs de La Solitaire du Figaro s'affronteront dans les eaux de l'Atlantique et de la Manche. Pour les opérations logistiques, le constructeur japonais répond présent avec une flotte d'une...

09/08/2022 | HybrideFlottes
Paris Automotive Week : Le constructeur chinois BYD confirme sa participation au Mondial de Paris

Événement

Paris Automotive Week : Le constructeur chinois BYD confirme sa participation au Mondial de Paris

Dieselgate : Stellantis (Fiat Chrysler Automobiles) condamné à 300 millions de dollars d'amende aux États-Unis

Dieselgate : Stellantis (Fiat Chrysler Automobiles) condamné à 300 millions de dollars d'amende aux États-Unis

Renault Group a quitté son siège de Boulogne-Billancourt

Vu sur les réseaux sociaux

Renault Group a quitté son siège de Boulogne-Billancourt

Plus d'articles