Audi investit 100 millions d'euros dans la recharge

Yelen BONHOMME-ALLARD

Sujets relatifs :

, ,
Audi investit 100 millions d'euros dans la recharge

Audi investit 100 millions d'euros dans la recharge

Sur les sites de Bruxelles, Ingolstadt et Neckarsulm, une infrastructure de charge d’une puissance de 21 mégawatts est déjà installée. Cela correspond à la consommation électrique d’une petite ville de 14 000 habitants.

Dans cette course en faveur de la transition énergétique et donc électrique, chaque constructeur espère décrocher son titre d’élève modèle. Audi en fait partie. La marque premium allemande a annoncé son intention d’équiper un site sur dix de bornes de recharge d’ici à la fin du premier semestre 2022. Ces installations seront accessibles au grand public que sont les employés et autres personnes utilisant les parkings.

Dans l’usine principale de la marque à Ingolstadt, 3 500 points de recharge seront disponibles. Ce réseau sera complété par 1 000 points à Neckarsulm, et un peu moins de 100 bornes à Bruxelles et à Gyor. De même, une infrastructure de recharge sera construite à l’usine de San José Chiapa, au Mexique. Coût total de l’investissement : 10 millions d’euros.

Un projet de longue haleine

La décision d’électrifier 10 % de l’ensemble des places de stationnement du constructeur a été prise il y a un an déjà. Ainsi, une équipe a été spécialement structurée dans le but de suivre l’avancée de déploiement national (et international en comptant le Mexique). « De tels délais sont nécessaires car la planification et l’expansion de l’approvisionnement énergétique à cette seule échelle prennent plusieurs années », souligne Maximilian Huber, chef du projet. Dans un soucis d’organisation, l’équipe a mis au point une carte de navigation via Google Maps permettant aux employés de voir en temps réel les bornes de recharge disponibles sur chaque site.

Audi s’est donné pour objectif de devenir le premier fournisseur premium neutre en CO2. D’autant qu’à l’horizon 2050 au plus tard, les activités de l’entreprise allemandes devront être entièrement neutres en CO2.

Nous vous recommandons

Journée de la filière automobile : Luca de Meo Renault estime que la France peut encore rattraper son retard

Journée de la filière automobile : Luca de Meo Renault estime que la France peut encore rattraper son retard

Dans une brillante allocution, Luca de Meo, directeur général du groupe Renault, a pointé les lacunes actuelles de la France et de l’Europe, tout en estimant qu’il n’était pas trop tard pour retrouver une part importante de la...

26/10/2021 | FleetAftermarket
Luc Chatel PFA confirme que l'automobile joue sa survie

Événement

Luc Chatel PFA confirme que l'automobile joue sa survie

#CONNECT Distribution 2021 : inscrivez-vous au rendez-vous annuel à La Baule

#CONNECT Distribution 2021 : inscrivez-vous au rendez-vous annuel à La Baule

Place à la deuxième édition de la Journée de la filière automobile

Place à la deuxième édition de la Journée de la filière automobile

Plus d'articles