Audi Q7 e-tron, un géant à la diète

Damien Chalon
Audi Q7 e-tron, un géant à la diète

Audi Q7 e-tron, un géant à la diète

Malgré des proportions et une masse hors normes, le Q7 e-tron fait preuve d’un appétit en carburant très mesuré. Audi propose un système hybride rechargeable abouti au prix de quelques concessions.

Comment faire en sorte qu’un géant des routes devienne à peine plus gourmand en carburant qu’une berline compacte ? Audi a manifestement trouvé la bonne formule pour son Q7 e-tron. Ce beau bébé de 5,05 m de long, de 2 445 kg et de 373 ch est donné sur le papier pour 48 g/km de CO2 et 1,8 l/100 km. Une homologation qui ne correspond bien entendu pas à la réalité mais qui laisse transpirer un certain potentiel. Encore faut-il que le conducteur soit enclin à l’exploiter.

Doté d’une batterie lithium-ion d’une capacité de 17,3 kWh, le Q7 e-tron est en mesure de parcourir jusqu’à 56 kilomètres en tout électrique. Amplement suffisant pour effectuer des trajets urbains quotidiens, à condition bien sûr de faire le plein d’électricité dès que l’opportunité se présente. Audi annonce un temps de charge allant de deux heures et demie à huit heures en fonction du type de borne.

Une frugalité confirmée

JPEG - 454.5 ko
L’habitacle du Q7 e-tron est identique à celui des versions thermiques.

Il revient également au conducteur d’adapter sa conduite aux spécificités du véhicule. Le mode hybrid peut sinon le faire pour lui de manière automatique. Un mode roues libres, la récupération de l’énergie au freinage, le système MMI Navigation Plus ou encore une pompe utilisant la chaleur des composants électriques pour le chauffage ou la climatisation participent eux aussi à la gestion optimale de l’énergie du véhicule.

Si le conducteur ne joue pas le jeu de la conduite apaisée et ne recharge pas les batteries, le Q7 e-tron perd tout intérêt. Les 300 kg du système hybride sont alors un boulet permanent pour le V6 TDI de 258 ch. Nous avons pu constater que ce moteur Diesel se combinait parfaitement avec le moteur électrique. Pour preuve, notre périple mixant autoroute, routes nationales et conduite urbaine s’est soldé par une consommation d’à peine 6 l/100 km.

Un apaisement total

Au final, rouler en Q7 e-tron procure un apaisement total. Ses innombrables systèmes d’aide à la conduite, sa tenue de route irréprochable obtenue grâce à sa transmission intégrale quattro, son confort, son insonorisation et bien entendu son système hybride forment un cocktail impressionnant. Les seuls bémols sont la perte de volume de coffre par rapport à un Q7 thermique (650 litres contre 890) et l’impossibilité de bénéficier de la configuration 7 places.

Nous vous recommandons

BMW rajeunit les X5 et X6

BMW rajeunit les X5 et X6

Arrivé à mi-carrière le SUV familial X5 et sa déclinaison coupé X6 bénéficient d'un profond restylage et d'une mise à jour technologique. Toujours produits aux États-Unis, à Spartanburg (Caroline du Sud), ces deux modèles seront...

08/02/2023 | BMWNouveautés
Voitures de plus en plus grosses : un problème de taille !

Vu sur les réseaux sociaux

Voitures de plus en plus grosses : un problème de taille !

Les Citroën C4 X et ë-C4 X sont « particulièrement adaptées au marché des entreprises et de la mobilité »

Les Citroën C4 X et ë-C4 X sont « particulièrement adaptées au marché des entreprises et de la mobilité »

Premier contact avec la nouvelle génération du fourgon électrique Mercedes-Benz eSprinter

Premier contact avec la nouvelle génération du fourgon électrique Mercedes-Benz eSprinter

Plus d'articles