Audi renforce sa position sur les batteries haute tension

Audi renforce sa position sur les batteries haute tension

Depuis 2017, Audi a déjà formé environ 28 000 employés à l'e-mobilité.

© Audi

Le constructeur allemand annonce l’installation d'un centre de batteries sur le site de Neckarsulm d'ici à 2023 ainsi que la mise en place de programmes de formation pour ses employés.

C’est parce qu'Audi souhaite « développer [ses] compétences dans les composants stratégiquement importants de l'e-mobilité », comme le définit Oliver Hoffmann, membre du conseil d’administration chargé du développement technique, que la marque aux anneaux oriente sa stratégie vers les batteries haute tension. Pour cela, elle mise sur son site germain de Neckarsulm (dans le district de Stuttgart) qui deviendra donc « un centre de compétences pour une technologie clé de l'électromobilité ». De plus, un centre de batteries destiné à tester les technologies de stockage haute tension sera mis en service d'ici à 2023.

Cet intérêt n’est cependant pas nouveau puisque Audi développe déjà des batteries haute tension pour les véhicules hybrides rechargeables (PHEV) à Neckarsulm. Les structures existant donc, le site apparaissait tout indiqué pour y lancer un portefeuille complet de batteries haute tension pour les autres véhicules électriques de sa gamme. Afin d’accompagner la poursuite de cette transition et spécialiser ses équipes dans le domaine des batteries haute tension, le constructeur promet aux employés de son unité de développement technique diverses possibilités de formations dans les années à venir. Le personnel travaillera aussi en étroite collaboration avec des confrères du site d'Ingolstadt car cet investissement entend constituer « un engagement clair en faveur de l'électrification et de la pérennisation du site », affirme Fred Schulze, directeur de l'usine Audi de Neckarsulm.

Pour rappel, dans le cadre de sa stratégie Vorsprung 2030, Audi a annoncé qu'elle ne lancerait plus que des nouveaux modèles électriques sur les marchés à partir de 2026. L'entreprise cessera progressivement la production de moteurs thermiques d'ici à 2033. En conséquence, Audi transforme ses sites et, depuis 2017, a déjà formé environ 28 000 employés à l'e-mobilité.

Nous vous recommandons

Les véhicules hybrides rechargeables apprivoisent les ZFE

Les véhicules hybrides rechargeables apprivoisent les ZFE

Face au durcissement des contraintes environnementales et des réglementations, les constructeurs automobiles sont force de proposition pour apporter des solutions automatisées aux conducteurs afin de les laisser prendre la route «...

[Vidéo] Pour Michelin, le pneu 100 % durable c’est pour 2050

[Vidéo] Pour Michelin, le pneu 100 % durable c’est pour 2050

Volkswagen travaille sur le châssis du futur

Volkswagen travaille sur le châssis du futur

Kia vise la neutralité carbone à l’horizon 2045

Kia vise la neutralité carbone à l’horizon 2045

Plus d'articles