Autoeco se colle au « décret 5 flux »

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

, ,
Autoeco se colle au « décret 5 flux »

Autoeco se colle au « décret 5 flux »

Autoeco fait évoluer sa plate-forme de traçabilité des déchets automobiles afin de mieux accompagner les professionnels dans la mise en œuvre du « décret 5 flux ».

Dans le prolongement de la loi sur la transition énergétique, il est obligé depuis le 1er juillet 2016 de trier et valoriser cinq flux de déchets : papier/carton, métal, plastique, verre et bois. Dans le secteur de l’automobile, tous les producteurs et détenteurs de déchets (fabricants, concessions, distributeurs, réparateurs, garages, réseaux automobiles…) sont concernés.

En réponse à cette obligation, Autoeco, spécialiste de la traçabilité environnementale dans le secteur automobile, vient de faire évoluer sa plate-forme afin de faciliter la gestion des déchets concernés. « L’objectif est de permettre aux différents acteurs de la filière automobile de mettre en place en toute sérénité un plan d’action efficace », explique l’organisme.

Que les déchets soient collectés par un prestataire privé ou public, séparément les uns des autres ou non, en totalité ou en partie, sur une même implantation ou sur plusieurs sites, toutes les entreprises doivent se plier aux règles du décret 5 flux et pouvoir justifier de leurs actions par une attestation annuelle de collecte et de valorisation qui leur est délivrée par le prestataire en charge de l’opération.

Autoeco a récemment mis en place à destination de ses adhérents une veille environnementale régulière afin de garantir une connaissance des textes applicables liés à l’activité.

À ce jour, plus de 150 prestataires sont référencés sur la plate-forme www.autoeco.com et font remonter chaque mois les données relatives aux collectes effectuées dans tous les garages de France selon un format de fichier spécifique. En 2018, plus de 500 000 lignes de collecte ont été traitées sur la plate-forme.

Ainsi, à titre d’exemple, concernant la filière des pare-brise, Autoeco indique que plus de 6 300 tonnes de vitrage ont été collectées chez plus de 5 500 professionnels, contre seulement 1 200 tonnes pour 950 professionnels en 2002.

Nous vous recommandons

First Stop lance les jours zen de l'automne

First Stop lance les jours zen de l'automne

Le réseau dévoile sa nouvelle campagne de promotions sur les pneumatiques, les services atelier et le contrôle technique.First Stop démarre sa compagne automnale baptisée Les jours zen. Jusqu'au 20 novembre, le réseau propose une large...

22/10/2021 | First StopRéseaux
La huitième promotion du Moov Lab fait son entrée à Station F

La huitième promotion du Moov Lab fait son entrée à Station F

Indra accompagne la digitalisation des entreprises de la filière du recyclage automobile

Indra accompagne la digitalisation des entreprises de la filière du recyclage automobile

Un siècle de mobilisation pour la FNA

Un siècle de mobilisation pour la FNA

Plus d'articles