Automobile : le client particulier continue à fuir les concessions en janvier 2022

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

, ,
Automobile : le client particulier continue à fuir les concessions en janvier 2022

La baisse du marché des particuliers est une constante de la crise sanitaire depuis deux ans.

© Auto Infos

Tombée à 43,4% en 2021, la part de marché des clients particuliers reste à un niveau très bas en ce début d'année 2022. La crise des semi-conducteurs explique cette réalité économique tandis que l'inflation des prix des modèles électrifiés pèse également sur les achats. 

D'apres les statistiques fournies par AAA Data, le marché automobile français des voitures particulières enregistre une nouvelle baisse historique en janvier 2022. Un marché plombé par la crise des semi-conducteurs qui empêche les livraisons de retrouver un rythme normal. Le marché VP enregistre, en effet, une baisse de 18,58% pour un total de 102 901 véhicules immatriculés seulement au cours des 21 jours ouvrés de janvier 2022 contre 20 jours sur la période de référence en janvier 2020. A noter que le marché des véhicules utilitaires (VUL) ne se porte pas mieux avec seulement 28 201 unités immatriculées pour une baisse cumulée de 19,07% par rapport à la période de référence.

Tous les segments de clientèle en souffrance

Si l'on se penche sur le détail des ventes par canal, les ventes aux particuliers affichent un recul de -17,67% en janvier 2022 par rapport à l'année précédente pour une part de marché de 47,01%. Un résultat assez faible pour ce premier mois de l'année mais qui est tout de même en léger progrès de trois points si l'on prend l'année 2021 comme période de référence où les particuliers n'ont représenté que 43,4% des ventes.

Toujours en janvier 2022, il faut noter l'assèchement complet de la location courte durée avec une pénétration de 3,11% pour un nouveau plongeon de -41,95%. Ce canal tactique permettait aux constructeurs d'écouler leur production plus facilement, ce qui alimentait le marché du véhicule d'occasion récent ou zéro kilomètre dans le même temps. La crise des semi-conducteurs ne permet plus aujourd'hui cette surproduction. Une réalité du marché automobile qui devrait peser à terme sur les stocks VO disponibles en concession.

Le B2B limite la casse

Du côté du B2B, la LLD enregistre une pénétration de 6,55% pour une baisse assez contenue de -7,68% par rapport à l'ensemble du marché. Les sociétés ont une part de marché de 16,27% pour un recul de -14,27% sur cette période.

Autre canal tactique qui avait son importance avant la crise sanitaire : le segment des véhicules de démonstration. Celui-ci ne représente que 17,52% des ventes en janvier 2022 pour une baisse cumulée de -22,65% au cours de cette période.

Nous vous recommandons

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement annonce le lancement de « Rebond Industriel ». Ce dispositif a pour but d'accompagner les territoires concernés par les transformations de la filière automobile.Le ministre de l'Économie des finances de la souveraineté...

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

Reportage

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

Plus d'articles