Automobile : Stellantis célèbre son premier anniversaire sur fond d'électrification forcée

Automobile : Stellantis célèbre son premier anniversaire sur fond d'électrification forcée

Stellantis fête en janvier 2022 sa première année d'existence

© Stellantis

Le 19 janvier 2022, le constructeur Stellantis issu de la fusion entre PSA et FCA, célébrait son premier anniversaire. Au bilan de cette première année, on retiendra les investissements dans l'automobile électrique et le software à travers des partenariats stratégiques un peu partout dans le monde. 

Même si Stellantis a l'un des programmes d'électrification les plus ambitieux au monde avec le groupe Volkswagen, Carlos Tavares, président de Stellantis, n'apprécie pas trop ce futur entièrement électrique de l'automobile. Et ce dernier ne perd jamais une occasion pour le rappeler haut et fort.

"Le tout électrique européen aura des conséquences sociales"

Ce fut encore le cas ces derniers jours à l'occasion d'interviewes accordées à des journaux européens. Profitant en effet de ce premier anniversaire de Stellantis et de la présidence française de l'Union européenne, le dirigeant de ce groupe issu de la fusion de PSA et FCA, a rappelé notamment "que les objectifs européens de fin du moteur thermique en 2035 sont dictés par des considérations politiques et ne respectent pas un calendrier industriel". Ajoutant que "cette électrification massive aura des conséquences sociales importantes avec le risque la voiture électrification échappe à la classe moyenne" en raison de son prix. Partisan d'une électrification progressive, Carlos Tavares militait aussi pour des réductions des émissions de CO2 via des voitures thermiques plus performantes en terme de rejet polluant.

Un groupe tourné vers le tout électrique

Malgré cet avis tranché sur la question du tout électrique et son opposition au Green Deal européen renforcé par le pack Fit for 55 à l'été 2021, Carlos Tavares aura démontré le contraire en un an à la tête de Stellantis. En effet, les décisions du constructeur concernant l'électrique ont été importantes à travers de nombreux partenariats conclus notamment au niveau de la production de batteries électriques.

Le groupe a prévu plus de 30  milliards d’euros d’investissement jusqu’en 2025, pour la mise en œuvre des stratégies d’électrification et de software, pour soutenir les 14 marques et les deux marques de mobilité. Dans le cadre de cette transformation à marche forcée, Stellantis souhaite devenir une "tech company de mobilité durable, tout en créant un écosystème puissant et novateur de partenariats stratégiques. Au cours de cette période, le constructeur a également dévoilé une stratégie d'électrification ambitieuse avec 33 véhicules électrifiés disponibles dès maintenant, dont des fourgons à pile à combustible, et 8 véhicules électriques à venir dans les prochains 18 mois ainsi que des partenariats avec Automotive Cells Company, Factorial Energy, LG Energy Solution, Samsung SDI et Vulcan Energy.

De la mécatronique au software

Outre cette stratégie d'électrification, le constructeur répond aussi à l'obligation d'une transformation de la mécatronique à l'univers du software. Ce basculement de l'automobile vers le monde du logiciel, rendu nécessaire par la connectivité des véhicules, représente très certainement la marche la plus haute à franchir pour un constructeur automobile. Pour faire face à ces nouveaux investissements en dehors de son métier d'origine, Stellantis n'a pas eu d'autres choix que de conclure des partenariats stratégiques Amazon, BMW, Foxconn et Waymo. Le dernier en date avec Amazon étant certainement le plus emblématique dans cette transformation et aussi le plus dangereux pour un constructeur automobile.

Le financement en ordre de marche

L'ensemble de ces deux grandes mutations : électrique et software s'accompagnent aussi pour Stellantis d'une remise à plat de l'ensemble des accords financiers tant aux Etats-Unis qu'en Europe. On retiendra notamment sur ce point l'acquisition de First Investors Financial Services et en fin d'année 2021 les annonces de partenariat avec BNP Paribas Personal Finance, Crédit Agricole Consumer Finance et Santander Consumer Finance. Le choix de ces trois grandes banques européennes permettant de couvrir les ventes B2C et B2B.

« Il nous reste encore beaucoup à faire mais Stellantis est bien sur la bonne voie et la course est lancée », conclut Carlos Tavares. « Stellantis saura faire la différence dans le contexte exigeant actuel.  C’est notre devoir, et grâce à notre esprit de compétition, je suis certain que nos étoiles continueront de briller. »

 

Nous vous recommandons

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir plus de 2,3 milliards d'euros dans une coentreprise pour la construction d'une usine de production de batteries pour véhicules électriques à Kokomo dans l’Indiana,aux États-Unis. Cette annonce...

Autopromotec attend plus de 1 300 exposants

Autopromotec attend plus de 1 300 exposants

Drive to Zero : les professionnels de la mobilité décarbonée ont rendez-vous au Grand Palais Éphémère les 6, 7 et 8 avril 2023

Drive to Zero : les professionnels de la mobilité décarbonée ont rendez-vous au Grand Palais Éphémère les 6, 7 et 8 avril 2023

#CONNECT distribution 2022 : rendez-vous à La Baule les 8 et 9 novembre 2022

#CONNECT distribution 2022 : rendez-vous à La Baule les 8 et 9 novembre 2022

Plus d'articles