Avec Stella Vita, Mobilize envisage une « voiture à vivre » solaire

Avec Stella Vita, Mobilize envisage une « voiture à vivre » solaire

Le véhicule développe une autonomie atteignant 600 km avec une charge complète et qui peut même grimper jusqu’à 730 km.

© Mobilize

Le prototype de véhicule avec panneaux photovoltaïques imaginé par les étudiants de l’Université technologique d’Eindhoven Solar Team a retenu l’attention de Renault Group au travers de sa marque dédiée aux nouvelles mobilités, Mobilize.

Le futur de nos moyens de circulation se trouve-t-il dans les écoles d’ingénieurs ? C’est ce que semble penser le constructeur tricolore Renault et sa marque Mobilize. L’entité – dont la visée est de proposer des projets de mobilité innovants et vertueux comme en témoignent ces récents concept-cars Bento ou Limo – a en effet eu un faible pour le Stella Vita développé par une équipe de 22 étudiants de l’Université technologique d’Eindhoven Solar Team.

Il faut dire que ce prototype créatif, en provenance des Pays-Bas et qui a déjà effectué des milliers de kilomètres à travers l’Europe, accumule l’énergie solaire grâce à des panneaux photovoltaïques (d’une surface totale de 17,5 m2 à l’arrêt) installés sur son toit. Ceux-ci alimentent ensuite le moteur du véhicule donc, mais aussi le véhicule lui-même afin de pouvoir vivre ou travailler dedans ! Ce vaisseau futuriste s’avère en effet habitable grâce à son toit réhaussable et ses ailes latérales déployables, en plus de réunir « l’ensemble des problématiques d’un objet roulant », apprécie Patrick Lecharpy, directeur du design de Mobilize. Véritable maison mobile, le Stella Vita peut se voir équiper d’une cuisine, d’un lit, d’un canapé, d’une douche et de toilettes fonctionnant à l'énergie solaire, qui peut être délivrée aux différents éléments selon le choix sélectionnable via un système d’infotainment embarqué.

Niveau performance routière, le Stella Vita peut atteindre les 120 km/h grâce à son aérodynamisme et son poids léger (1 700 kilos). Doté d’une batterie lithium-ion d’une capacité de 60 kWh, le véhicule développe une autonomie atteignant 600 km avec une charge complète et qui peut même grimper jusqu’à 730 km. Léger bémol : il faut compter deux à trois jours pour recharger en intégralité les batteries avec les panneaux solaires, lorsque le prototype est en stationnement. Pour pallier cette problématique, les étudiants astucieux ont pensé à presque tout puisque le véhicule est équipé d’une prise pour se recharger via une borne classique, plus rapide que la recharge solaire. Une façon d’assurer aux conducteurs de pouvoir se déplacer par tous les temps et quelles que soient les conditions météo. Et de quoi espérer voir un jour cette « voiture à vivre » passer du prototype au modèle de série sous le pavillon Mobilize ?

Nous vous recommandons

L’introduction en Bourse de Toosla est actée !

L’introduction en Bourse de Toosla est actée !

Jeudi 2 décembre, le loueur courte durée Toosla a officiellement lancé son introduction en Bourse en vue de l’admission aux négociations de ses actions sur le marché Euronext Growth de Paris.Créée en 2016 par Éric Poncin, la marque...

03/12/2021 | TooslaLoueurs
Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

Reportage

Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

Rivian contraint de retarder ses premières livraisons de SUV

Rivian contraint de retarder ses premières livraisons de SUV

France Pare-Brise est l’enseigne de vitrage préférée des Français

France Pare-Brise est l’enseigne de vitrage préférée des Français

Plus d'articles