BASF retient le Canada pour une usine de batteries pour véhicules électriques

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

BASF retient le Canada pour une usine de batteries pour véhicules électriques

BASF veut accélérer son développement sur l'activités des batteries pour véhicules électriques.

© BASF

Le groupe BASF annonce qu’il va implanter une usine de production de batteries pour véhicules électriques au Canada, afin de servir les marchés américains. Avec cette nouvelle activité de batteries, BASF table sur un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros en 2030.

BASF a donc retenu le Canada pour implanter une usine de production de batteries pour véhicules électriques. Le site sera spécialisé sur l’élément le plus coûteux d’une batterie, la cathode (CAM pour « cathode active materials »). Il sera basé à Bécancour, au Québec, et devrait être opérationnel dès 2025, venant compléter un réseau industriel dédié aux batteries via les sites américains de l’Ohio et du Michigan exploités avec le partenaire japonais Toda Kogyo Corporation.

Le Canada veut devenir une place forte du véhicule électrique

Ce choix s’explique notamment par le soutien financier du Canada, qui sera très significatif comme l’a confirmé François-Philippe Champagne, ministre de l’Industrie du pays. Il précise que le Canada, qui possède des ressources nécessaires aux batteries, veut devenir central sur cette activité, avec la région de Québec imaginée comme hub en relation directe avec l’Ontario, un état qui est historiquement un berceau de l’automobile, avec la présence de General Motors, Ford, Stellantis et de nombreux équipementiers automobiles.

Les batteries pour véhicules électriques sont un levier de forte croissance

BASF estime que ses activités liées aux batteries pour les véhicules électriques représenteront un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros dès 2025, puis de 7 milliards d’euros en 2030. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 78,6 milliards d’euros en 2021, en croissance de 33 %, et sa guidance 2022 évoque une fourchette comprise entre 74 et 77 milliards d’euros. Une prudence qui s’explique notamment par le conflit en Ukraine.

Nous vous recommandons

Volvo améliore la qualité de l'air à bord de ses véhicules

Volvo améliore la qualité de l'air à bord de ses véhicules

Le constructeur d'origine suédoise a mis au point un système de purification d'air avancé afin de rendre l'habitacle de ses véhicules plus purs.Volvo améliore l'air à bord des nouveaux modèles des gammes 60, 90, et certains XC40,...

Plastic Omnium veut doubler son chiffre d’affaires d’ici à 2030

Plastic Omnium veut doubler son chiffre d’affaires d’ici à 2030

Optimum Automotive : « Aller chercher les flux de data est l’une des richesses de l’entreprise »

Optimum Automotive : « Aller chercher les flux de data est l’une des richesses de l’entreprise »

Le groupe Renault regroupe ses services financiers sous la marque Mobilize Financial Services

Le groupe Renault regroupe ses services financiers sous la marque Mobilize Financial Services

Plus d'articles