Batteries solides : BMW Group et Solid Power approfondissent leur partenariat

Batteries solides : BMW Group et Solid Power approfondissent leur partenariat

Objectif de cette alliance : faire progresser le savoir-faire en matière de conception et de fabrication de batteries solides.

© BMW / Solid Power

Le constructeur allemand ambitionne d'adopter la technologie de cellules à semi-conducteurs développée par Solid Power dans son propre centre de fabrication afin de faire entrer la conception des batteries solides dans une phase de production en série.

S’inscrivant comme l’un des groupes automobiles les plus avancés en matière de R&D sur les batteries solides avec Renault avec Airbus ou encore Stellantis, qui envisage le lancement de cette solution jugée révolutionnaire en 2026, BMW Group étend sa collaboration avec l’entreprise industrielle Solid Power. Les deux entités ont en effet signé un accord de licence de recherche et développement qui jette les bases des prochaines étapes de leur alliance technologique.

Travailler encore plus étroitement avec Solid Power

Celle-ci offre aux deux sociétés la possibilité de conduire des activités complémentaires de développement et de fabrication de composants afin de faire progresser le savoir-faire en matière de conception de batteries solides.

Dès lors, BMW pourra établir une ligne de prototypes ASSB (all-solid-state battery) basée sur les cellules à semi-conducteurs de Solid Power dans son Cell Manufacturing Competence Center (CMCC ou Centre de compétence de fabrication de cellules) à Parsdorf, près de Munich. Ainsi, le personnel de BMW Group travaillera conjointement avec les équipes de Solid Power pour optimiser les processus d'usinage de ces cellules indispensables.

Un nouveau cap franchi dès 2025

« BMW reste engagé dans la poursuite des batteries entièrement à semi-conducteurs, une technologie qui, selon nous, a un potentiel important pour l'avenir », a déclaré Frank Weber. Par conséquent, « nous nous attendons à ce que cet accord accélère l'objectif commun de nos entreprises de commercialiser cette technologie cellulaire prometteuse », poursuit le membre du conseil d'administration de BMW AG. Le tandem s’est d’ailleurs donné un calendrier d'industrialisation à long terme avec la prévision de finaliser ses tests en 2023 en vue de livrer un premier véhicule de démonstration siglé BMW et doté de la technologie ASSB avant 2025.

Avec cette nouvelle structure de cellule ronde, annoncée par BMW en septembre dernier et spécialement conçue pour l'architecture des modèles électrique Neue Klasse, il sera possible d'augmenter l'autonomie des modèles de cette gamme d’environ 30 % (selon WLTP). Par rapport aux cellules prismatiques de la cinquième génération de cellules de batterie BMW, la densité d'énergie volumétrique des batteries solides s'améliorerait, elle, de plus de 20 %. Des promesses qui font rêver le monde de l’automobile et pourrait contribuer à soutenir le marché de l'e-mobilité.

Nous vous recommandons

Honda se réorganise pour placer l’électrification au cœur de son réacteur

Honda se réorganise pour placer l’électrification au cœur de son réacteur

Le groupe Honda annonce une importante réorganisation qui vise à faire du développement du véhicule électrique le centre de son business. Il simplifie aussi ses grandes régions mondiales et la France est concernée.Le groupe Honda...

BMW-MINI Paris Vélizy, observatoire des ventes aux entreprises

Reportage

BMW-MINI Paris Vélizy, observatoire des ventes aux entreprises

Conduite autonome : Alphabet (Google) va tailler dans les effectifs de sa filiale Waymo

Conduite autonome : Alphabet (Google) va tailler dans les effectifs de sa filiale Waymo

« Chez Volkswagen VU, on ne s'interdit pas de proposer d’autres motorisations »

Entretien

« Chez Volkswagen VU, on ne s'interdit pas de proposer d’autres motorisations »

Plus d'articles