Etude

Berlin et Paris en tête des villes promouvant la mobilité partagée

Berlin et Paris en tête des villes promouvant la mobilité partagée

Dans sa dernière étude, Fluctuo a dénombré 280 000 véhicules partagés au sein de 16 principales villes d'Europe, soit une augmentation de 4 % des flottes depuis juin 2021.

© Jean-Baptiste Gurliat

Fluctuo, start-up spécialisée dans la collecte et le traitement de données des services de mobilité partagée, vient de publier la nouvelle édition de son baromètre européen. Il en ressort que le Vieux Continent compte 280 000 véhicules partagés.

Avec ce troisième baromètre, portant sur 16 principales villes d’Europe, Fluctuo évalue l’activité, les tendances et les performances du secteur de la mobilité partagée en Europe. L’entreprise a comparé la présence des quatre modes de transport mutualisés – trottinettes électriques, vélos, scooters et l’autopartage – au sein de ses centres urbains. Au total, 280 000 véhicules partagés ont été recensés, soit une augmentation de 4 % au niveau des flottes depuis juin 2021, date de la publication du deuxième baromètre.

Si Paris et Berlin s’inscrivent comme les agglomérations où l’on trouve le plus d’engins mutualisés avec environ 50 000 unités, en nombre de véhicules partagés par personne, c’est Oslo qui remporte la palme devant Stockholm et Milan, avec presque 250 unités pour 10 000 habitants. Comme à l’accoutumée, le vélo électrique et la trottinette demeurent en pole position des véhicules de mobilité partagée les plus utilisés, même si l’hégémonie de la petite reine tend à être surpassée depuis déjà trois mois consécutifs.

Paris, ville de l’amour… et du vélo !

Sur les 50 000 véhicules de mobilité partagée disponibles dans la capitale française, la moitié sont d’ailleurs des vélos. En septembre 2021, Fluctuo a ainsi répertorié 25 000 vélos dans les rues de Paris, la ville comme la plus fournie en cycles devant Londres et ses quelque 15 000 vélos. Parmi les opérateurs implantés à Paris, Lime figure comme le plus populaire grâce à ses 30 millions de trajets parisiens effectués par plus de trois millions d’usagers uniques à vélo et à trottinettes, en trois ans.

Propulsés par la crise sanitaire et le délaissement progressif des transports en commun, les scooters électriques ont connu une croissance d’attrait significative avec un taux d’augmentation de leurs flottes partagées de 60 %. De plus, au cours des six derniers mois, « le nombre d’opérateurs proposant des scooters électriques partagés dans la ville s’est multiplié en passant de 2 à 5 », note Fluctuo. Pour autant, Paris n’est pas la ville française où l’on dénombre le plus d’opérateurs de services avec 21 alors que Bordeaux en accueille 23. Une proposition plus étoffée qui doit beaucoup à la politique municipale bordelaise qui n’impose aucun contrôle sur le nombre de fournisseurs. L’agglomération girondine limite toutefois la taille des flottes de ces derniers.

Nous vous recommandons

Le marché des flottes pèse désormais près de 50 % du marché national

Le marché des flottes pèse désormais près de 50 % du marché national

Après un premier semestre optimiste, le marché automobile s'effondre en cette fin d'année lourdement touché par une capacité de production amoindrie, en raison des différentes pénuries de matières premières que nous connaissons...

Trajets domicile-travail : la voiture revient en force… pour l’instant

Trajets domicile-travail : la voiture revient en force… pour l’instant

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

LLD : un troisième trimestre en demi-teinte

Etude

LLD : un troisième trimestre en demi-teinte

Plus d'articles