BMW Group annonce des ventes en baisse de 4,8 % dans le monde en 2022

BMW Group annonce des ventes en baisse de 4,8 % dans le monde en 2022

Les ventes de BMW Group ont reculé en 2022 mais le groupe allemand a vendu davantage de modèles électriques et électrifiés.

© BMW AG

BMW Group vient de publier des chiffres de ventes en baisse de 4,8 % pour l’année 2022 dans le monde. Le constructeur a vendu 2 399 636 véhicules, dont 215 755 modèles 100 % électriques.

BMW Group a vendu 2 399 636 voitures dans le monde en 2022. Un résultat en baisse de 4,8 % par rapport à l’année précédente. Sur ce total, 215 755 véhicules étaient 100 % électriques. Un nombre qui a plus que doublé, notamment grâce à l’élargissement de l’offre produit. « Nous sommes convaincus que nous pourrons consolider ce succès en 2023, car nous continuons à enregistrer un niveau de commande particulièrement élevé pour nos modèles électriques », remarque Pieter Nota, responsable des clients, des marques et des ventes au sein du conseil d’administration de BMW AG. La firme s’est donné pour objectif d’atteindre 15 % des ventes globales en électrique à la fin de cette année. Le lancement de la BMW i5 dans les prochains mois devrait contribuer à cette croissance.

Pour expliquer son bilan global, le constructeur met en avant un premier semestre marqué par des difficultés d’approvisionnements et des blocages dus à la crise sanitaire en Chine et à la guerre en Ukraine. Au contraire, les ventes auraient repris « fortement » au second semestre, avec un dernier trimestre en hausse de 10,6 %. « Nous maintiendrons le cap d’une croissance rentable en 2023 », affirme Pieter Nota.

La marque BMW en recul de 5,1 %

Sur la totalité des ventes du groupe, la marque BMW a commercialisé 2 100 692 véhicules, soit une baisse de 5,1 % par rapport à 2021. La part des véhicules électrifiés a représenté 372 956 voitures, soit une hausse de 35,6 % par rapport à l’année précédente. Le constructeur met l’accent sur le nombre élevé de commandes pour ses X1, iX1, i4, iX et i7. Au sein de la marque, le blason sportif BMW M GmbH a profité de l’année de son 50e anniversaire pour augmenter ses ventes de 8,4 %. Près de 177 257 modèles ont été écoulés et ces résultats devraient encore augmenter en 2023 selon le constructeur.

La marque Mini en recul de 3 %

La marque Mini a immatriculé 292 923 voitures en 2022, soit une baisse de 3 % par rapport à l’année précédente. Le nombre de modèles électrifiés a atteint 60 839 exemplaires, soit une augmentation de 14,3 %. La Mini la plus vendue a été la Mini Cooper SE 100 % électrique, qui s’est écoulée à 43 744 unités, soit une augmentation de 25,5 % par rapport à l’année 2021. La proportion de modèles électrifiés devrait croître avec l’arrivée en 2023 de deux nouveaux modèles 100 % électriques de nouvelle génération.

Rolls-Royce bat son record de ventes

À l’image de la quasi-totalité des marques de luxe, Rolls-Royce a battu son record de ventes en 2022. La marque a vendu 6 021 voitures dans le monde, soit une hausse de 7,8 %. Si les meilleures ventes restent le SUV Cullinan et la Ghost, tous les modèles sont fortement personnalisés. Ainsi, le département « Bespoke » génère une valeur unitaire en hausse, qui atteint en moyenne 500 000 euros. Le portefeuille de commandes est déjà chargé pour l’année 2023 et les précommandes pour la première Rolls-Royce électrique seraient élevées selon la firme. Baptisée Spectre, cette dernière a été révélée au mois d’octobre dernier.

BMW Motorrad n’a jamais autant vendu de deux-roues

Dans l’univers BMW, la marque BMW Motorrad a battu son record de ventes, avec 202 895 deux-roues écoulés au niveau international, soit une hausse de 4,4 % par rapport à 2021. Toutes les régions du monde ont contribué à ce résultat, à l’image du marché français, sur lequel la marque a établi un nouveau record. L’Hexagone est notamment le premier marché mondial du nouveau scooter électrique CE 04. L’année 2023 marque le 100e anniversaire de la marque et devrait donc être animée, avec plusieurs nouveautés marquantes.

Et la France dans tout ça ?

Sur le marché français, si les motos et scooters ont battu des records, les voitures ont mieux résisté qu’au niveau international. Le groupe a fini l’année avec 71 088 immatriculations, soit une baisse de 0,3 % par rapport à 2021. Un bilan supérieur à celui du marché français et à celui du segment premium. La marque BMW a représenté 45 439 ventes, tandis que Mini a écoulé 25 649 véhicules. Les modèles électrifiés ont représenté 35 % des ventes, soit 9 169 modèles électriques et 15 381 véhicules hybrides rechargeables. « La force de BMW Group France est de miser sur la pluralité de solutions, incluant l’hybride rechargeable, l’électrique, et dès 2023, une flotte test de véhicules hydrogènes », souligne Vincent Salimon, président du directoire de BMW Group France.

Contrats d’agents en 2024 pour Mini et 2026 pour BMW

BMW Group ne manque pas de souligner le virage digital pris en matière de ventes. Ainsi, le groupe confirme l’évolution de son modèle de vente dans 24 marchés européens. Le nouveau modèle d’agence doit « améliorer la satisfaction des clients et l’expérience de la marque », selon le constructeur. « Le nouveau modèle d’agence de BMW Group créera également une transparence sur les prix et garantira que les clients bénéficient d’une offre identique et cohérente sur tous les canaux de vente », argumente la firme. BMW Group confirme que « les conditions seront mises en place cette année pour permettre à Mini de commencer en 2024, BMW devant suivre en 2026. La mise en œuvre se fera en étroite collaboration avec les partenaires », avance BMW Group.

Nous vous recommandons

Honda se réorganise pour placer l’électrification au cœur de son réacteur

Honda se réorganise pour placer l’électrification au cœur de son réacteur

Le groupe Honda annonce une importante réorganisation qui vise à faire du développement du véhicule électrique le centre de son business. Il simplifie aussi ses grandes régions mondiales et la France est concernée.Le groupe Honda...

Le constructeur de navettes autonomes Navya au bord du gouffre

Le constructeur de navettes autonomes Navya au bord du gouffre

François Liquier est le nouveau responsable développement réseau de Mazda France

Nomination

François Liquier est le nouveau responsable développement réseau de Mazda France

Conduite autonome : Alphabet (Google) va tailler dans les effectifs de sa filiale Waymo

Conduite autonome : Alphabet (Google) va tailler dans les effectifs de sa filiale Waymo

Plus d'articles