BMW investit dans une start-up anti-contrefaçon

BMW investit dans une start-up anti-contrefaçon

La solution reconnaît, identifie et authentifie l’objet. Elle élimine tout risque de contrefaçon et assure la traçabilité du produit.

© BMW/Alitheon

BMW i Ventures, fonds d’investissement du constructeur, vient d’investir dans la start-up Alitheon. Cette entreprise développe une solution anti-contrefaçon à partir d’une intelligence artificielle basée sur l’optique.

BMW i Ventures vient d’investir dans la start-up Alitheon dans le cadre d’un tour de table de série A. Le montant global de l’investissement d’élève à 10 millions de dollars et le fonds du constructeur est majoritaire, aux côtés d’Imagine Ventures, un autre fonds implanté à Seattle. BMW suivait déjà cette jeune entreprise et son développement l’a convaincu d’aller plus loin. La solution proposée par Alitheon repose sur une intelligence artificielle capable de traiter l’image qu’elle reçoit par l’intermédiaire d’un smartphone. Baptisée FeaturePrint, cette technologie digitalise des objets ciblés dans l’objectif du téléphone afin de les identifier avec certitude. La solution reconnaît, identifie et authentifie l’objet. Elle élimine tout risque de contrefaçon et assure la traçabilité du produit.

Solution globale

En investissant dans cette entreprise, BMW songe à son propre domaine d’activité mais la solution d’Alitheon est valable dans de nombreux secteurs. Ainsi, le retour sur investissement pourrait être particulièrement élevé pour le constructeur. La contrefaçon représenterait une perte annuelle de 2 300 milliards de dollars pour l’économie globale selon la firme. Un montant auquel s’ajoutent les risques en matière de sécurité lorsque les produits contrefaits concernent des plaquettes de frein, par exemple. Cette solution permettrait également de se passer des QR codes et autres étiquettes anti-contrefaçon.

Nous vous recommandons

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

Dans un courrier commun, les constructeurs automobiles, les équipementiers et les compagnies pétrolières demandent à l’Union européenne d’accepter les carburants non fossiles, renouvelables et synthétiques après 2035. Le...

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Vidéo

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Plus d'articles