BMW lance l’ajout de fonctions à distance sur les iX et Série 2 Active Tourer

BMW lance l’ajout de fonctions à distance sur les iX et Série 2 Active Tourer

La BMW iX hérite de plusieurs améliorations grâce à cette mise à jour à distance, à l'image de tous les modèles dotés du système BMW OS 8.0.

© BMW AG

BMW vient de lancer une mise à jour à distance pour 3,8 millions de véhicules dans le monde. Des améliorations gratuites mais aussi l’intégration de la boutique ConnectedDrive Store, qui propose des fonctionnalités payantes à la demande sur les modèles iX et Série 2 Active Tourer.

BMW fait partie des pionniers en matière de mises à jour à distance sur ses véhicules. Ces mises à niveau « Over the Air » (OTA), concernent aujourd’hui plusieurs millions de voitures dans le monde. La dernière en date a débuté la semaine dernière et touche 3,8 millions de modèles selon le constructeur. Elle s’adresse aux véhicules dotés du système d’exploitation BMW OS 8.0, tandis qu’une autre campagne sera lancée prochainement pour les exemplaires équipés du BMW OS 7.0. Depuis 2019, la marque améliore à distance les modèles dotés de ces deux systèmes, grâce à un travail logiciel entamé depuis une quinzaine d’années. Actuellement, une mise à jour demande une vingtaine de minutes et concerne toutes les unités de commande électroniques de la voiture.

Mise à jour gratuite et boutique « à la demande »

Cette nouvelle mise à jour reste gratuite pour les propriétaires des véhicules concernés et libre d’être acceptée ou pas. Le constructeur communique auprès de ses clients pour les encourager à télécharger ces nouveautés et maintenir ainsi leur voiture à jour. Ainsi, parmi les nouveautés de cette dernière campagne, figurent une amélioration importante de la planification d’itinéraire 100 % électrique à destination des modèles iX et i4 produites avant le mois de juillet 2022. Le BMW Personal Assistant évolue également pour tous les modèles en OS 8.0 produits avant juillet 2022. L’assistant vocal Amazon Alexa arrive aussi sur ces mêmes véhicules. D’autres fonctions sont améliorées ou complétées, mais l’une des apparitions les plus significatives pour l’avenir du constructeur est le ConnectedDrive Store. Ce dernier fonctionne sur le principe d’une boutique en ligne, sur laquelle le conducteur peut acheter des fonctionnalités à la demande. Un nouveau business model pour BMW et pour toute l’automobile. En effet, tous les constructeurs sont plus ou moins avancés sur ce sujet. Renault devrait ainsi proposer des fonctionnalités payantes à l’horizon 2025. La marque au losange débute les mises à jour à distance et doit donc travailler sur l’architecture informatique de ses modèles. BMW profite d’une avance technologique due en partie à son statut de constructeur premium.

Test gratuit avant achat

L’accès à la boutique ConnectedDrive Store est réservé sur cette mise à jour aux modèles iX et Série 2 Active Tourer. Les clients de ces deux véhicules trouveront donc sur cet espace un résumé de tous les services et options disponibles sur leur voiture. Au-delà de ce récapitulatif, le conducteur peut accéder à des fonctionnalités non activées. Il peut ainsi tester gratuitement une fonction avant de l’acheter pour une période plus ou moins longue. La facturation dépend donc de la durée choisie par le client. Ainsi, le Drive Assist ou le volant chauffant peuvent être activés un mois, un an, trois ans ou de manière illimitée (voir photo ci-dessous). Ce système implique la présence des équipements sur la voiture, même si ces derniers n’ont pas été commandés par le propriétaire. Lorsqu’il s’agit d’un système électronique, il suffit parfois de lancer un programme, mais lorsque la fonctionnalité nécessite un élément physique, ce dernier doit être présent dès la sortie de chaîne du véhicule. Une petite révolution en perspective pour les constructeurs, qui devraient évoluer peu à peu vers une standardisation des modèles en usine. Toutes les voitures sortiraient donc équipées de tous les systèmes possibles, ce qui simplifierait la chaîne logistique et le montage. Une économie au final pour le constructeur, même si le nombre de pièces serait plus élevé dans l’absolu. Le modèle économique de l’option à la demande permettrait aussi de renforcer l’activité après-vente, avec une nouvelle activité. Un nouveau domaine et une nouvelle source de revenus pour les constructeurs et leurs réseaux, à condition que ces derniers soient mis dans la boucle.

Nous vous recommandons

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Nomination

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Le constructeur coréen réorganise son top management. Luc Donckerwolke, actuel directeur en chef de la création (CCO), se voit ainsi promu président du groupe. Vice-président exécutif de Hyundai Motor Company, Kyoo Bok Lee est, lui,...

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

Plus d'articles