Bosch et Daimler partenaires pour la conduite automatisée

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

, ,
Bosch et Daimler partenaires pour la conduite automatisée

Bosch et Daimler partenaires pour la conduite automatisée

Partenaire depuis avril 2017, Bosch et Daimler ont pour ambition de mettre sur les routes californiennes une flotte de véhicules autonomes et un service de navettes.

Bosch et Daimler accélèrent dans le développement de la conduite automatisée. Un partenariat initié en avril 2017. Les deux partenaires annoncent qu’ils lanceront au second semestre 2019, en Californie, une flotte d’essai sous la forme d’un service de navettes sur des itinéraires sélectionnés en milieu urbain. Ce test fournira des informations sur l’intégration de véhicules entièrement automatisés et sans conducteur dans un réseau de transport multimodal.

Les collaborateurs des deux firmes travaillent au sein d’équipes dans deux régions du monde : dans l’agglomération de Stuttgart en Allemagne et autour de Sunnyvale dans la Silicon Valley américaine, au sud de San Francisco. Dans le cadre de cette coopération, les ingénieurs et techniciens développent conjointement les concepts et algorithmes.

La mission de Daimler consiste à introduire le système de conduite à bord du véhicule. L’entreprise met également à disposition les véhicules de développement nécessaires, les équipements d’essai et plus tard les véhicules de la flotte d’essai. Bosch est en charge des composants (capteurs, actionneurs et calculateurs) qui seront spécifiés lors du développement.

Un refroidissement liquide pour la puissance de calcul

Les véhicules embarqueront des calculateurs de marque Nvidia dont la puissance de calcul rend possible la conduite automatisée où une grande quantité de données issues de capteurs sont à interpréter en 20 millisecondes pour ensuite les convertir en instructions de conduite.

Nvidia fournira la plateforme sur laquelle s’exécuteront les algorithmes développés par les deux firmes allemandes. Les solutions Nvidia pratiquent l’intelligence artificielle et ses méthodes d’apprentissage automatique. La redondance des composants clés est aussi un impératif. C’est pourquoi Bosch et Daimler misent notamment sur un réseau composé de plusieurs calculateurs individuels.

Le réseau de calculateurs atteint globalement une capacité de calcul de centaines de trillions d’opérations à la seconde, soit autant que plusieurs véhicules de Classe S réunis ! Du fait de sa grande capacité de calcul et du grand nombre d’opérations qu’il doit effectuer, le réseau de calculateurs doit être refroidi. Bosch et Daimler ont donc développé un système de refroidissement par liquide.

Nous vous recommandons

Eléphant bleu soigne son savon

Eléphant bleu soigne son savon

La célèbre enseigne de lavage, principalement au service du grand public revendique l’utilisation de savons biodégradables conçus pour ses équipements et dans le strict respect de ses prestations de lavage...

À l’Autorité de la concurrence d'examiner le rachat par Michelin d’Allopneus

Internet

À l’Autorité de la concurrence d'examiner le rachat par Michelin d’Allopneus

Rétromobile revient du 2 au 6 février 2022

Rétromobile revient du 2 au 6 février 2022

L’ « indemnité inflation » aidera-t-elle vraiment à supporter la hausse du carburant ?

L’ « indemnité inflation » aidera-t-elle vraiment à supporter la hausse du carburant ?

Plus d'articles