BPW anticipe la législation sur la surveillance de la pression des pneumatiques

Jean-Marc Gervasio

Sujets relatifs :

, ,
BPW anticipe la législation sur la surveillance de la pression des pneumatiques

© BPW

Bien avant l’application de la nouvelle législation européenne qui va rendre obligatoire la surveillance des pneumatiques sur les remorques à partir de mi-2022, le fabricant d’essieu BPW propose son système de contrôle de pression de gonflage AirSave.

Proposé au catalogue du fabricant d’essieu de remorque depuis un bon moment, le système de surveillance AirSave anticipe et dépasse déjà les futures exigences de l'Union européenne qui rendra obligatoire des dispositifs de ce type à partir de mi-2022. En effet, un amendement au règlement ECE R 141 est prévu pour 2022. Il exigera, pour la première fois, un système de surveillance de la pression des pneus pour les remorques. La législation sera mise en œuvre en deux étapes : à partir de juillet 2022, elle s'appliquera à toutes les nouvelles réceptions par type de véhicule ; à partir de juillet 2024, elle sera obligatoire pour toutes les remorques nouvellement immatriculées.

Notons que cette norme définit avec précision l'étendue des fonctions du système de surveillance de la pression des pneus. En cas de perte d’une pression supérieure à 20 % ou de dysfonctionnement du système, le conducteur doit être averti dans les dix minutes. Dans les systèmes de remplissage de la pression des pneus, une variation de pression de 5 % doit être automatiquement compensée à nouveau dans les dix minutes. Enfin, un avertissement est affiché dans la cabine du conducteur ; les données des capteurs systèmes peuvent être transmises par câble ou sans fil.

Pour Caren Freudenberg, chef de produit chez BPW à Wiehl, l’utilisation d'un système de contrôle de la pression des pneus dans la remorque n'est pas seulement une question de satisfaction des exigences réglementaires – c'est une question de bon sens commercial : « La flambée des prix du carburant a entraîné une augmentation marquée de la demande pour notre système AirSave ». Pour un véhicule à trois essieux avec un kilométrage de 120 000 kilomètres par an et un écart de pression moyen de 10 %, le dispositif de BPW offre un avantage financier de 700 euros par an, uniquement grâce aux économies de carburant (environ 250 litres) et à la plus longue durée de vie des pneus. À 200 000 kilomètres parcourus, les économies passent à près de 1 000 euros. « Et les gains de temps et de sécurité ne sont pas pris en compte dans ce calcul », souligne le responsable.

Nous vous recommandons

Volvo Trucks introduit de l'acier sans énergie fossile dans ses camions électriques

Volvo Trucks introduit de l'acier sans énergie fossile dans ses camions électriques

Volvo Trucks devient le premier constructeur à utiliser de l'acier sans énergie fossile dans ses poids lourds.Les poids lourds électriques de la marque Volvo Trucks seront les premiers à utiliser de l'acier sans énergie fossile, produit...

25/05/2022 | Environnement
Kuehne+Nagel noue un partenariat avec Adidas

Kuehne+Nagel noue un partenariat avec Adidas

Un attelage Toyota, Air Liquide et CaetanoBus sur la mobilité hydrogène

Un attelage Toyota, Air Liquide et CaetanoBus sur la mobilité hydrogène

Daimler Truck AG devient partenaire de Manz pour la production et l'assemblage de batteries lithium-ion

Daimler Truck AG devient partenaire de Manz pour la production et l'assemblage de batteries lithium-ion

Plus d'articles