Budget de l'automobiliste : forte hausse en 2012

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

Budget de l'automobiliste : forte hausse en 2012

Budget de l'automobiliste : forte hausse en 2012

Comme chaque année l’Automobile club association (ACA) a présenté le budget de l’automobiliste pour 2012 et, comme tous ans, c’est une augmentation que constate le représentant des usagers de la route dans sa photographie des dépenses moyennes liées à l’automobile. Premier constat, la progression de ce budget est supérieure à l’inflation et peut varier de 1,2 à 4,4 % selon que l’on roule avec une motorisation essence ou diesel.

« Tous les postes du budget sont touchés par une augmentation supérieure à l’inflation », a rappelé Didier Bollecker, président de l’ACA, lors de la présentation à la presse de ces résultats. « Il faut rappeler le poids considérable des taxes dans ce budget de 24 à 75 %, il n’y a pas de produit qui soit autant taxé que l’automobile alors que ce n’est pas un produit de luxe mais un outil de mobilité indispensable pour une majorité des Français. »

Autre fait important, c’est la réduction du nombre de kilomètres parcourus de l’ordre de 3 % (8 751 km en 2012) encore cette année, ce qui n’impacte pas pourtant le budget global.

Côté chiffres de ce budget, un automobiliste qui roule dans une Clio de 6 CV achetée neuve, émettant 125 g de CO2 à bonus neutre a dépensé 6 049 euros de budget, soit une augmentation de 4,4 % par rapport à l’année passée et deux fois l’inflation. Un conducteur au volant d’une 308 diesel de 5 CV aura perdu son bonus de 400 euros en 2012 et a dépensé 7 991 euros de budget, soit une augmentation de 4,4 %.

L’association a également cherché à alerter les pouvoirs publics sur le danger d’un alignement des taxes du diesel sur celles de l’essence. « Nous sommes opposés à un tel alignement », a expliqué Didier Bollecker. « Il faudrait en revanche aligner l’essence sur le diesel pour redonner du pouvoir d’achat aux Français ».

Pour faire face à l’inflation de son budget, l’automobiliste essaye de réduire ses dépenses le plus possible. Et d’après l’association, c’est au niveau de l’entretien qu’il tente de moins dépenser en changeant ses pneus ou ses freins moins souvent par exemple malgré leur usure et le danger pour la sécurité.

L’ACA rappelle enfin que les embouteillages ont un coût de 5,5 milliards d’euros en 2012. « Ces embouteillages ont été fabriqués par les pouvoirs publics », a rappelé l’association. « Notamment en raison des restrictions de circulation sur certaines voies. Il existe pourtant des alternatives pour y faire face à travers une gestion informatisée du trafic ». Et de conclure : « Il faut juste une volonté politique de s’attaquer à ce problème... »

Nous vous recommandons

FMMC : TotalEnergies promeut la mobilité électrique

FMMC : TotalEnergies promeut la mobilité électrique

En partenariat avec votre Fleet & Mobility Managers Club, TotalEnergies a organisé un atelier avec des gestionnaires de parc sur la station HPC de dernière génération de Limours-Janvry. L’occasion d’appréhender concrètement...

BMW se prépare à une interdiction anticipée des moteurs thermiques

BMW se prépare à une interdiction anticipée des moteurs thermiques

Stand 14 s’offre un nouvel écrin pour ses 40 ans

Reportage

Stand 14 s’offre un nouvel écrin pour ses 40 ans

Auto1 déploie une nouvelle fonctionnalité pour faciliter les ventes de VO à marchands

Auto1 déploie une nouvelle fonctionnalité pour faciliter les ventes de VO à marchands

Plus d'articles