Concours

C-Cube : le challenge qui s’en prend aux émissions de CO2

C-Cube : le challenge qui s’en prend aux émissions de CO2

Réduire sa consommation de carburant et son CO2 est à la portée de tous les conducteurs. En pratique, pas évident de s’y mettre vraiment. Le nouveau challenge C-Cube en a fait un « jeu » dans lequel les entreprises et leurs collaborateurs se mesurent entre eux.

« Notre premier objectif était de réduire le CO2 dans la mobilité des entreprises car elles sont soumises à des obligations or les gestionnaires de flottes se retrouvent sur le devant de la scène sans avoir toutes les cartes en main. Nous les aidons à lever les freins et à accélérer la transition écologique », campe Jean-Baptiste Thévenot, responsable des programmes de mobilité chez A4MT (Action for market transformation). En s’attaquant au CO2 des flottes en 2022, cet organisme, spécialiste des programmes d’engagement des entreprises, n’en est pas à son coup d’essai. À son actif, une série de programmes, notamment dans l’immobilier tertiaire, construits autour de la même méthodologie : « Embarquer les salariés pour qu’ils deviennent les fers de lance de la transition. C’est notre socle commun », martèle le responsable des programmes de mobilité. Quoi de mieux que le jeu (et l’envie de le remporter) pour créer une émulation avec soi-même, entre collègues, business units ou entreprises ? Pour la première édition, une demi-douzaine de grands comptes ont décidé d’en découdre au bénéfice de l’environnement. L’expérience, qui a mobilisé 600 conducteurs durant six mois, a permis d’économiser 122 tonnes de CO2. Mais derrière ces chiffres globaux, chaque entreprise a vécu son propre challenge en interne. Un parcours unique, qui résulte de sa situation initiale, des objectifs qu’elle s’était fixés et de l’appui reçu de la part de A4MT.

Un instrument de progrès

L’équipe de Jean-Baptiste Thévenot accompagne en effet les candidats : « Le gestionnaire choisit ses collaborateurs et ensuite nous lui proposons des partenaires dont nous estimons que sa solution est adaptée », évoque le patron du challenge. Actua Formation, par exemple, était de la partie pour aider les participants en délicatesse avec l’éco-conduite. Pour que ce soit un succès, la motivation des participants est indispensable. C’est pourquoi, A4MT fait reposer la dynamique sur de petites équipes, prêtes à s’impliquer. « Dans un groupe, 10 à 15 % vont vouloir tester une nouvelle solution, confie Jean-Baptiste Thévenot. Nous nous appuyons sur ces "early adopters" pour stabiliser un écosystème avant d’embarquer d’autres personnes. » L’effet d’entraînement a joué à plein même si le plus délicat a été d’amorcer la dynamique. « Je voulais que la participation soit ludique sur le mode "Venez jouer avec nous" dans le but de motiver certains, les plus curieux ou les plus intéressés. On a battu la campagne et on a eu 155 conducteurs intéressés par la diminution de leur CO2 », témoigne David Portejoie. Le responsable de la filière nationale véhicules de Dalkia a même refusé des candidatures pour être certain de pouvoir piloter la démarche en s’appuyant sur ses référents parc automobile en régions. L’implication de Dalkia, des techniciens jusqu’aux ingénieurs, s’est soldée par deux médailles d’argent : « Réduction des émissions de CO2 » et « Meilleure entreprise » de ce C-Cube 2022. Avec, en prime, des consommations de carburant qui ont diminué de 5,5 % chez les participants.

Se remettre en question

Avant de célébrer une victoire, tous les candidats ont dû passer par un état initial destiné à mesurer ensuite leurs progrès. « Ce travail a mis en évidence que quand on se croit bon, on ne l’est pas toujours », reconnaît sans détour David Portejoie. Mais on peut le devenir comme en témoigne le parcours des utilisateurs d’hybrides rechargeables de Dalkia. Grâce à C-Cube, la plupart a appris, de manière accélérée, à adapter sa conduite pour recharger la batterie et à prendre l’habitude de passer à une borne, plus souvent qu’à une pompe.

La question de la transition énergétique a aussi motivé Orange, qui a décroché le premier prix dans la catégorie « Sobriété d’usage » en enregistrant la meilleure progression. « C’était l’occasion de mettre l’accent sur nos efforts en faveur de la transition et de démontrer, sur le terrain la possibilité de concilier efficacité énergétique tout en assurant le quotidien au travail », affirme Anne Bertrand, directrice de la gestion des véhicules. L’opérateur est engagé dans une mutation vers l’électrification de son parc (hybrides ou électriques selon les usages) mais il n’est pas toujours évident d’abandonner un véhicule thermique. « C-Cube a été pour nous une révélation que les véhicules électriques étaient adaptés, avec de fortes autonomies, adaptées à davantage d’usages que nous ne l’imaginions au départ. Comme le périurbain et des trajets de 200 à 300 km par jour mais à condition de prévoir ses trajets », observe Anne Bertrand qui n’exclut pas de participer à la deuxième édition que A4MT vient d’annoncer. L’occasion d’étendre peu à peu les bénéfices du challenge au-delà des "early adopters".

« Provoquer des échanges au sein des équipes »​

Chez Orange, Philippe Ellissondo est responsable système management environnemental en région sud-ouest. Il a également reçu le titre de « Meilleur animateur » ex-æquo du challenge C-Cube. Pendant six mois, il a multiplié les conseils et les échanges avec les participants, n’hésitant pas à donner de sa personne pour faire bouger les lignes. « Pour aller de Toulouse à Bordeaux (NDLR, environ 250 km), j’ai pris une Renault Zoe. Deux autres personnes m’ont suivi, ce qui nous a permis de faire un retour d’expérience à partager avec les équipes », se réjouit-il.

Nous vous recommandons

Les Journées de la Sécurité routière au travail reviennent du 22 au 26 mai 2023

Événement

Les Journées de la Sécurité routière au travail reviennent du 22 au 26 mai 2023

La prochaine édition des Journées de la Sécurité routière au travail se déroulera fin-mai : du lundi 22 au vendredi 26. Une nouvelle occasion de sensibiliser les salariés aux risques routiers professionnels, première cause de...

Le groupe Delavenne retient Bridgestone pour sa gestion de flotte

Le groupe Delavenne retient Bridgestone pour sa gestion de flotte

L’activité logiciel de Traxall France pilotée par Romain Garnier

Nomination

L’activité logiciel de Traxall France pilotée par Romain Garnier

L'ADMR Aveyron reçoit les premières Toyota Yaris Hybrid constituant sa nouvelle flotte automobile

Vu sur les réseaux sociaux

L'ADMR Aveyron reçoit les premières Toyota Yaris Hybrid constituant sa nouvelle flotte automobile

Plus d'articles