Cazoo est vraiment dans le dur

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Cazoo est vraiment dans le dur

Le spécialiste du VO Cazoo s'enfonce dans la crise et annonce un plan de restructuration pour 2023.

© Cazoo / Image by Paul Michael Hughes Photography

Le spécialiste du véhicule d’occasion Cazoo vient de publier des résultats commerciaux et financiers décevants, ne révélant pas l’ampleur de ses pertes. Le patron Alex Chesterman reste dans le groupe, mais prend du recul laissant la conduite opérationnelle des affaires à Paul Whitehead.

Le spécialiste de ventes de voitures d’occasion en ligne Cazoo continue de s’enfoncer dans la crise et après ses déboires boursiers, il vient de publier de mauvais résultats commerciaux et financiers au titre du dernier trimestre 2022 et de l’année pleine. Au quatrième trimestre, Cazoo a enregistré 17 750 ventes, en repli par rapport au trimestre précédent, rendant une carte de 65 000 VO pour 2022. Soit un atterrissage éloigné des prévisions annoncées en juin 2022, à savoir une fourchette de 70 000 à 80 000 unités.

Des pertes financières qui s’accentuent

Au niveau financier, le chiffre d’affaires s’est établi à 359 millions d’euros au quatrième trimestre 2022, pour un total annuel de 1,4 milliard d’euros, en repli. Mais le vrai souci se situe au niveau des pertes qui sont importantes, alors que le bénéfice brut par unités (GPU) ne cesserait de progresser. Au premier semestre 2022, les pertes étaient de 288 millions d’euros et Cazoo n’a pas souhaité communiquer sur le bilan en année pleine. Plutôt mauvais signe

2023 déjà sous le signe d’un plan de rigueur

Alex Chesterman, président fondateur de Cazoo, a donc annoncé qu’il prenait un pas de recul tout en restant au sein du groupe. C’est désormais Paul Whitehead qui assurera la direction générale opérationnelle du groupe, vraisemblablement à la demande des actionnaires. Pour 2023, les dirigeants annoncent un plan de rigueur avec une réduction des coûts fixes, un travail sur la trésorerie pour ne pas devoir repasser par une levée de fonds et une baisse des volumes pour favoriser la marge unitaire. Après avoir fermé ses filiales en Europe, Cazoo pourrait aussi décider de supprimer certains sites au Royaume-Uni, des rumeurs faisant état de menaces sur le centre de Wiltshire (près de 150 salariés), par exemple.

Nous vous recommandons

« Ivresse des profondeurs et manque d'oxygène » : le marché automobile VP en 2022 par Marc Bruschet Mobilians

« Ivresse des profondeurs et manque d'oxygène » : le marché automobile VP en 2022 par Marc Bruschet Mobilians

L'analyse du marché automobile des voitures particulières par la branche des concessionnaires VP de Mobilians montre non seulement une crise de l'offre mais aussi une crise de la demande depuis le second semestre 2022. En cause :...

27/01/2023 | CNPAMarché France
Aramis Group affiche ses ambitions pour 2023

Aramis Group affiche ses ambitions pour 2023

Comment la location longue durée (LLD) a su s'imposer en France

Comment la location longue durée (LLD) a su s'imposer en France

L’électrique a représenté 50 992 VN et VO sur le marché français du deux-roues 2022

L’électrique a représenté 50 992 VN et VO sur le marché français du deux-roues 2022

Plus d'articles