Cédric Bernard (ProovStation) : « Nous déployons notre portique sur des parkings d’hypermarchés Carrefour »

Cédric Bernard (ProovStation) : « Nous déployons notre portique sur des parkings d’hypermarchés Carrefour »

ProovStation installe ses portiques sur les parkings de plusieurs hypermarchés Carrefour pour proposer des reprises de véhicules au grand public.

© ProovStation

ProovStation vient de débuter un test avec ses partenaires Michelin et BCA Group qui vise à installer des portiques d’inspection automatisés des véhicules dans plusieurs hypermarchés Carrefour. L’objectif consiste à offrir un service gratuit de rachat de véhicules au grand public. Cédric Bernard, CEO de ProovStation, explique les détails de ce service innovant, qui pourrait se multiplier si l’expérimentation est concluante.

Auto Infos : Comment est né ce nouveau service ?

Cédric Bernard : Ce service de reprise de véhicule destiné au grand public faisait partie de nos ambitions dès la création de ProovStation. Notre développement est passé par d’autres étapes et aujourd’hui, avec BCA Group et Michelin, nous avons des partenaires pertinents pour lancer ce service.

Auto Infos : En quoi consiste ce service ?

Cédric Bernard : Nous déployons notre portique d’inspection sur des parkings d’hypermarchés Carrefour pour permettre aux clients qui le souhaitent d’obtenir une offre de rachat de leur véhicule. L’automobiliste donne quelques informations sur sa voiture par l’intermédiaire d’une borne interactive, avant de la faire passer sous notre portique. Ce dernier scanne la carrosserie et le Quickscan de Michelin mesure l’état d’usure des pneus. Le propriétaire reçoit dans la foulée le compte rendu et une offre de rachat ferme, valable 7 jours. S’il accepte, il signe un contrat de vente numérique et fixe un rendez-vous pour la récupération de son véhicule sur le lieu de son choix.

Auto Infos : Comment avez-vous choisi ces sites ?

Cédric Bernard : Nous débutons ce test sur les parkings des hypermarchés Carrefour de Vénissieux et Aix-en-Provence. Nous ajouterons un autre portique en Île-de-France à partir de la rentrée. Il s’agit de régions au potentiel important. Chacun de ces sites reçoit 4 à 5 millions de véhicules par an. De plus, nous sommes déjà présents à proximité avec nos partenaires. Cela devrait faciliter le suivi de l’expérimentation. Au début, une personne sera présente pour expliquer aux automobilistes de quoi il s’agit et répondre aux questions. Cependant, l’objectif est une totale autonomie des sites, avec un opérateur à distance en cas de besoin.

Auto Infos : Comment jaugez-vous l’état mécanique des véhicules ?

Cédric Bernard : Tout d’abord à partir des informations fournies par le client sur la borne. En fonction du véhicule, nous en déduisons les opérations de maintenance à effectuer et les éventuels points sensibles. Cela nous permet de nous engager sur un prix sans voir la voiture.

Auto Infos : Quels sont vos objectifs pour cette expérimentation ?

Cédric Bernard : Nous n’avons pas d’objectifs précis avec nos partenaires car il s’agit d’une première. C’est un processus unique, qui allie le meilleur des deux mondes entre digital et physique. Nous souhaitons apporter une bonne expérience client. Nous tirerons les premiers enseignements chiffrés vers la fin du mois d’octobre.

Auto Infos : Quels développements prévoyez-vous à moyen terme ?

Cédric Bernard : Nous prévoyons de diversifier les services proposés, sans doute en fin d’année. Le passage du véhicule étant gratuit et le résultat transparent pour le client, nous pourrons lui proposer un devis de réparation de ses éventuels dégâts de carrosserie avec des pièces d’occasion. Nous pourrons également proposer la prise de rendez-vous pour un changement de pneus.

Nous vous recommandons

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Etude

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Le mois dernier, seuls 24 604 véhicules utilitaires légers ont été mis à la route en France. Quels ont été les modèles les plus immatriculés ? La réponse en chiffres..Le marché des véhicules utilitaires légers n'est pas en...

05/08/2022 | Marché VULMarché France
Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Etude

Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Etude

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Immatriculations de véhicules neufs : Pas d'embellie pour le marché automobile français en juillet

Etude

Immatriculations de véhicules neufs : Pas d'embellie pour le marché automobile français en juillet

Plus d'articles