Mercedes-Benz frappe fort avec le concept Vision EQXX et ses 1 000 km d'autonomie

Antonin Moriscot
Mercedes-Benz frappe fort avec le concept Vision EQXX et ses 1 000 km d'autonomie

Le concept Mercedes-Benz Vision EQXX affiche un Cx de 0,17 !

© Mercedes-Benz AG

Présent depuis plusieurs années au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, le constructeur allemand y a révélé cette année le concept Vision EQXX. Une grande berline électrique, à l'aérodynamique particulièrement travaillée, capable de parcourir de très longues distances. 

C’est désormais une habitude. À chaque nouvelle édition du CES de Las Vegas – ou presque – le constructeur automobile allemand Mercedes-Benz présente un nouveau concept-car. Ces véhicules sont les prémices d’un futur modèle, d’une nouvelle orientation stylistique ou technologique de la marque. En 2020, il y a eu Vision AVTR avec son écran géant faisant office de tableau de bord. En 2022, place à Vision EQXX qui inscrit l’efficience énergétique au cœur du développement des futurs véhicules électriques et consacre ainsi 18 mois de travail sur les technologies de batteries, d’électronique de puissance et d’aérodynamique.

Prenant la forme d’une grande berline dotée de porte-à-faux très courts et d’un généreux empattement de 2,80 mètres, le concept Vision EQXX se présente comme le véhicule 100 % électrique du futur. C’est-à-dire capable de parcourir de longues distances sans avoir besoin d’être rechargé. Selon ses concepteurs, ce véhicule dispose de 1 000 kilomètres d’autonomie. Il peut donc aisément rallier Paris à Berlin ou New York à Cincinnati d’une seule traite et signe là « la fin de l’angoisse de l’autonomie ».

Retravailler chaque élément

« L’autonomie électrique semble facile, mais c’est un défi complexe. La solution la plus simple consiste à installer une batterie plus grosse dans la voiture. Cependant, cela conduit à des rendements décroissants en raison de la taille et du poids. Ce n’est certainement pas la voie la plus intelligente et ce n’est pas non plus la meilleure utilisation des ressources rares », développe Joerg Bartels, vice-président de l’ingénierie des véhicules.

« En fait, nous avons intégré l’énergie de l’EQS dans les dimensions d’une voiture compacte », abonde Adam Allsopp, directeur des technologies avancées chez HPP, entreprise partenaire de Mercedes-Benz. « La batterie a presque la même quantité d’énergie, mais elle est deux fois plus petite et 30 % plus légère. Le système de gestion de la batterie et l’électronique de puissance ont été conçus dans un souci absolu de réduction des pertes. En atteignant cette étape importante en matière d’efficience, nous avons beaucoup appris et cela sera pris en compte dans les futurs programmes de développement », ajoute-t-il.

Nous vous recommandons

Plan de sobriété énergétique : ce qui va changer pour les flottes

Plan de sobriété énergétique : ce qui va changer pour les flottes

Le gouvernement a présenté ce jeudi 6 octobre son plan de sobriété énergétique visant à affronter les risques de pénurie cet hiver et accélérer l'abandon des énergies fossiles. Une feuille de route qui touche aussi bien l'État,...

06/10/2022 | EnergieAdministration
Les meilleures ventes VP électrifiées en septembre

Les meilleures ventes VP électrifiées en septembre

Un top 10 partagé entre Renault Group et Stellantis

Un top 10 partagé entre Renault Group et Stellantis

#CONNECTfleet 2022 : tous les véhicules à l'essai lors de cette sixième édition

Événement

#CONNECTfleet 2022 : tous les véhicules à l'essai lors de cette sixième édition

Plus d'articles