Chéreau lance les essais de sa semi-remorque « Nouvelles énergies »

Jean-Marc Gervasio
Chéreau lance les essais de sa semi-remorque « Nouvelles énergies »

Conçu comme un véritable véhicule laboratoire, la semi-remorque « Nouvelles énergie » embarque les derniers développements et solutions proposées par Chéreau en terme de transport à température dirigée moins énergivore.

© Chéreau

Le concepteur et fabricant de remorques à température dirigée a dévoilé aux visiteurs de Solutrans, sa dernière semi-remorque frigorifique « Nouvelles énergies » qui entre dans sa phase d’essai. L’occasion pour Chéreau, en situation réelle, de pouvoir vérifier la pertinence et l’efficacité des différents équipements innovants proposés.

Si la transition énergétique est aujourd’hui une évidence, le choix pour un transporteur utilisant des véhicules dont l’énergie principale est le Diesel ne l’est pas encore. C’est la raison pour laquelle, Chéreau a étudié différentes solutions de substitution à cette énergie historique qu’il présente sur le salon Solutrans. Parmi celles-ci figurent le recourt à l’électricité (directe, générée et/ou stockée) mais aussi à l’hydrogène qui tend à s’imposer sur des applications spécifiques. En s’appuyant sur un de ses slogans « l’énergie la plus vertueuse est celle qu’on ne consomme pas », Chéreau pousse à concevoir des équipements pour des véhicules moins énergivores.

Cela passe par différentes solutions qui devront être qualifiées par les transporteurs en fonction de leur type d’activité car aux yeux du spécialiste, il n’existe pas de solution unique mais plutôt différentes solutions adaptées à différents types d’usage.

Pour aller jusqu’au bout de la démonstration, Chéreau a monté un partenariat avec le groupe Delanchy, client historique de la marque pour engager des tests sur une semi-remorque vitrine baptisée « Nouvelles énergies ». Celle-ci embarque la quasi-totalité des solutions conçues et développées par Chéreau et va permettre de valider sur des tests plus longs, les gains annoncés par le spécialiste en termes de performances énergétiques.

Le véhicule peut être alimenté de trois manières différentes : sur secteur grâce à une prise 380 volts, ou par un pack batterie. Le pack batterie lui se recharge grâce à un essieu à récupérateur d’énergie (E-Axle 24 kW) ou grâce au pavillon, entièrement recouvert de panneaux solaires (27 m2). La carrosserie est équipée d’isolant VIP (Vacuum Insulated Panels), l’isolation par le vide est le meilleur isolant qui soit et permet de faire une économie d’énergie du groupe frigorifique jusqu’à 25%. Ce véhicule, plus vertueux pour l’environnement, est également équipé du kit aérodynamique Chéreau. L’AeroTop-C permet une économie jusqu’à 0,3l/100 km et l’AeroFlap-C jusqu’à 0,7l/100 km. Les deux appendices combinés offrent une réduction de la consommation jusqu’à 1,1l/100 km.

La semi-remorque « Nouvelles énergies » bien qu’intégrant bon nombre de solutions n’embarque pas l’ensemble des solutions, équipements et accessoires qui font la richesse du catalogue du carrossier, fruit d’une expérience incontestable sur ce marché du véhicule frigorifique.

Nous vous recommandons

Bosch s’ouvre à l’hydrogène

Bosch s’ouvre à l’hydrogène

En partenariat avec le spécialiste italien OMB Saleri, l’équipementier allemand annonce l’élargissement de sa gamme de produits pour les applications mobiles à hydrogène.La demande de groupes motopropulseurs fonctionnant à...

02/12/2021 | Equipementiers PLBosch
Renault Truks Oils trouve la parade contre la cristallisation des SCR

Entretien

Renault Truks Oils trouve la parade contre la cristallisation des SCR

Wolf Lubricants satisfait de sa participation à Solutrans

Wolf Lubricants satisfait de sa participation à Solutrans

MAN décroche un appel d'offres du Groupement Astre

MAN décroche un appel d'offres du Groupement Astre

Plus d'articles