Entretien

Christophe Prévost (Peugeot) : « Je crois en la capacité de conquête de la 408 y compris vers le premium »

Christophe Prévost (Peugeot) : « Je crois en la capacité de conquête de la 408 y compris vers le premium »

La 408 a représenté 20 % des ventes enregistrées par Peugeot pendant le Mondial de Paris 2022.

À l’occasion des essais routiers de la Peugeot 408, Christophe Prévost, directeur commercial de Peugeot France, a évoqué l’état de santé de la marque au lion et livré les premiers chiffres de vente de ce modèle depuis sa présentation officielle au Mondial de l'Automobile de Paris.

Auto Infos : Comment se porte la marque en cette fin d’année ?

Christophe Prévost : Le marché restera orienté à la baisse cette année en VP, c’était attendu, et en VU il y a des signes de ralentissement. Le marché est conditionné par les capacités de production et les capacités logistiques ensuite. Nous avons beaucoup de mal à acheminer les véhicules des usines jusqu’au client final par manque de capacité de transport. En 2021, nous avions dépassé pour la première fois Renault en immatriculations VP donc, à ce stade de l’année, nous sommes encore devant. Nous serions donc le leader pour la seconde année consécutive. Et pour la troisième année consécutive, Peugeot a été élu marque automobile préférée des Français. Ce résultat est un mixte entre l’attractivité produit, le plaisir des clients à la conduite et notre réseau de distribution qui fait en sorte que les clients ne soient pas trop touchés par des problématiques de délais de livraison, etc.

Auto Infos : Vous le rappeliez à l’instant, l'activité industrielle est difficile. Privilégiez-vous certains clients ou modèles ?

Christophe Prévost : On privilégie ce qu’on est capables de produire. On a un portefeuille qui reste très élevé et représente à peu près cinq mois de livraisons. À l'intérieur de notre portefeuille, près de 30 % des véhicules sont des véhicules hybrides rechargeables ou électriques purs, alors que nos immatriculations sur ces motorisations sont de 18 %. On a un portefeuille qui est de plus en plus élevé et qui nous tarde de pouvoir livrer sur le marché. Concernant la production, s’il y a une balance entre un particulier et une société, on essaie plutôt de privilégier le particulier car souvent l’entreprise dispose d’un contrat de location qui lui permet d’avoir plus de souplesse s’il faut allonger d’un ou deux mois la restitution d’un véhicule. Ce sont les arbitrages que nous faisons au quotidien. Dès septembre 2021 déjà, nous avions décidé, malgré ce portefeuille très élevé, de produire un certain nombre de véhicules qui ne sont pas issus d’une commande client. Certains automobilistes ont besoin d’une voiture rapidement suite à un accident, une panne ou une urgence à changer de véhicule immédiatement en étant livrés en moins de 30 jours. On délaissait un peu ce marché donc on y a remédié depuis un an déjà.

Auto Infos : Les essais routiers de la Peugeot 408 viennent de débuter. Où en est le calendrier de production et quelles sont vos attentes pour ce modèle ?

Christophe Prévost : Nous sommes est en train de produire la dotation de lancement pour notre réseau et à partir de décembre, on commencera la production pour les clients. Pour l’instant, nous sommes sur des délais de livraison prévus en mars. Mais si on commence à prendre plus de commandes que nos capacités de production, on va allonger nos délais évidemment. C’est une réalité industrielle. La Peugeot 408 représente 20 % de toutes les commandes prises au Mondial de l'Automobile de Paris – ce qui est un excellent score –, et 75 % des commandes portent sur le PHEV. Le véhicule n’a pas été essayé, c’est la première fois que le public pouvait le découvrir. 20 % c’est au-delà de ce que l’on avait prévu. Nous observons un taux de conquête important car c’est un véhicule qui a vocation à trouver sa clientèle parmi les clients Peugeot mais aussi à l’extérieur de notre marque. Je crois beaucoup en la capacité de conquête de la 408 y compris vers le premium.

Auto Infos : Comment se porte le réseau de distribution ?

Christophe Prévost : Le réseau nous accompagne pour passer cette période chaotique. Il reste rentable, même s’il y a moins de volume. Le VO est assez contributeur à cette bonne santé financière. Il n’y a plus de VO très récents donc c’est une bonne nouvelle et on a énormément de contrats en location en option d’achat, notamment pour les particuliers, ce qui permet d’avoir un flux régulier de véhicules et d’opérer une activité VO soutenue en volume et en rentabilité.

Nous vous recommandons

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Nomination

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Le constructeur coréen réorganise son top management. Luc Donckerwolke, actuel directeur en chef de la création (CCO), se voit ainsi promu président du groupe. Vice-président exécutif de Hyundai Motor Company, Kyoo Bok Lee est, lui,...

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

Plus d'articles