Citroën entre baisse des volumes et gain de part de marché

Frédéric MARTY

Sujets relatifs :

, ,
Citroën entre baisse des volumes et gain de part de marché

Citroën a vendu moins de véhicules en janvier en France mais progresse en parts de marché.

© Citroën

Au cours d’un mois de janvier morose sur le marché français du véhicule neuf, Citroën a vu ses ventes globales baisser de 7,9 % tout en améliorant sa part de marché. 

Citroën n’échappe pas à la baisse globale du marché français du véhicule neuf au mois de janvier. La marque affiche un recul de ses volumes VP et VUL de 7,9 % par rapport à janvier 2021. Au total, la firme a écoulé 15 736 véhicules, contre 17 093 l’année précédente. Un bilan partagé entre une baisse de 18,5 % sur les véhicules particuliers et une hausse de 7,5 % sur les utilitaires légers.

C3 et C4 limitent la casse

Sur le marché des véhicules particuliers, Citroën suit la chute globale, avec un recul de 18,5 % des ventes. La meilleure vente de la marque reste la C3, avec 5 444 exemplaires et une baisse limitée à 6,9 %. Cette dernière assure 34,6 % des volumes. Sa cousine C3 Aircross souffre en revanche beaucoup plus, avec une chute de 23,7 % de ses ventes. Un point faible pour la marque puisque ce modèle se situe sur l’un des segments les plus dynamiques du marché. Plus globalement, les SUV ne se portent pas bien chez Citroën, puisque le C5 Aircross chute de 30,3 % avant l’arrivée de la version restylée, dont les commandes sont désormais ouvertes. Un renversement de la tendance sur ce véhicule serait le bienvenu pour la marque aux chevrons. Le mois de janvier a également vu l’arrivée de la C5 X, avec une centaine d’exemplaires immatriculés. La seule satisfaction provient finalement de la C4, qui s’installe sur un segment C peu dynamique. Près de 1 852 unités ont trouvé preneur en janvier. Enfin, le monospace Grand C4 Spacetourer affiche une progression de 2,6 %, avec 470 immatriculations. Les derniers amateurs de ce type de carrosserie apprécient ce modèle spacieux.

Utilitaires appréciés

Sur un marché des utilitaires légers en baisse de 19 %, Citroën s’en sort mieux, avec une hausse de 7,5 %. Le constructeur a écoulé 5 135 véhicules en janvier, dont 1 730 Berlingo Van et 1 335 Jumpy. Seul le Jumper suit la tendance du marché, avec un recul de 18,1 %. La firme reste discrète sur la répartition des ventes entre ses déclinaisons électriques et les modèles thermiques classiques. Une discrétion qui se retrouve également chez les véhicules particuliers. Au final, dans le contexte défavorable du marché, Citroën ne s’en sort pas trop mal en janvier. Il ne faut pas oublier que la marque a connu récemment des heures encore plus sombres. Une amélioration déjà amorcée au cours de l'année dernière. Ces paramètres poussent Jérôme Gautier, directeur de Citroën France, à qualifier ces 15 736 ventes « d’excellent résultat ».

Nous vous recommandons

Le patron de Renault, Luca de Meo, s'installe à la présidence de l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA)

Nomination

Le patron de Renault, Luca de Meo, s'installe à la présidence de l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA)

À compter du 1er janvier 2023, Luca de Meo, CEO de Renault Group prendra les rênes de l'ACEA.L'ACEA a désigné son nouveau président. Le Conseil d'administration de l'Association européenne des constructeurs d'automobiles a choisi de...

Izmocars recrute Jean-Charles Cadon en tant que directeur digital Retail

Nomination

Izmocars recrute Jean-Charles Cadon en tant que directeur digital Retail

Clotilde Delbos quitte Renault Group

Nomination

Clotilde Delbos quitte Renault Group

Cérémonie de remise de diplômes au Garac

Chronique

Cérémonie de remise de diplômes au Garac

Plus d'articles