Citroën est tractée par l'export

Jean-Pierre JAGU-ROCHE

Sujets relatifs :

Citroën est tractée par l'export

Citroën est tractée par l'export

La marque chevronnée a réalisé des ventes mondiales stables en 2013 ; et elle mise sur son activité internationale, comme sur son offre premium pour accélérer.

Au niveau mondial, Citroën aura vendu 1 260 000 véhicules courant 2013. Soit un volume stable (+0,1 % sur 2012). Ce score est à décoder, en notant que son volume de livraisons hors d’Europe a progressé de + 14 % pour représenter 41 % de ses immatriculations planétaires. Avec des succès significatifs à la clé :
- En chine, ses ventes ont représentées 285 000 facturations, soit 23 % de son business commercial planétaire. Et elles se sont amplifiées de + 26,3 % sur un marché en hausse de + 19,1 %. Notamment, grâce à la réussite de son accord avec Dongfeng et à la réussite des top-modèles que sont les C-Elysée et DS5.
- Sur les trois principaux d’Amérique latine que sont l’Argentine, le Brésil et le Chili, la firme a vu ses « immats » grimper de + 3,5 % dans un marché en évolution de + 1,9 %. Cela, pour une large part, sur fond de réussite de son modèle C4 Lounge.
- En Russie, elle a fait avancer sa position de + 0,1 % sur un marché dégradé de – 5,4 %. Là aussi, le C4 L, ainsi que la Citroën C-Elysée, ont soutenu sa présence.
Ce même modèle, qui comme la C4 lounge est une berline tricorps, est en outre un atout clé de son offensive hors Chine ; puisqu’elle a été commandée à 45 000 exemplaires l’an passé.
Europe
Reste un hic de taille : ses immatriculations européennes, qui représentent toujours 59 % de son activité, ont reculé de - 8,6 % l’an dernier. En cause : la décélération du marché continental (-1,6 %), comme de celle de MTM stratégiques (dont la France à - 5,5 % ou l’Italie à - 7,6 %), puis le manque à livrer de C3 lié aux perturbations du site de production d’Aulnay-sous-Bois, voire l’impact d’une politique ayant privilégié des créneaux de distribution rentables, dont celui de la clientèle des particuliers ; tout en réduisant la fourniture d’autres niches comme celle des ventes aux loueurs.
Atouts et suite.
Côté jokers, et pour la suite, Citroën peut se féliciter de la réussite de sa montée en gamme, opérée grâce à sa gamme DS (410 000 ventes depuis son lancement, dont 120 000 l’an dernier). Mais également de l’attractivité de sa ligne C (dont le nouveau C4 Picasso)… Sans oublier la qualité d’une offre de motorisations bientôt enrichie d’un Blue HDi pour la DS 5 et d’un Turbo sur la C4 . Avec, à venir en 2014, la sortie de la C4 Cactus, ou de la DS 5 LS (SUV) en Chine. Sur le Vieux continent, Citroën n’annonce pas d’objectif de ventes pour l’exercice qui débute. Mais au delà de sa gamme et de ses évolutions technologiques, elle mise « aussi » sur la mobilisation de son réseau. En France, il a fait l’objet d’une lourde identification nouvelle ; et affiche une rentabilité estimé comme positive par Frédéric Banzet, Directeur général de la marque. Ce qui l’a amené, entre autres choses, à ouvrir une cinquantaine de Salon DS dans l’hexagone. 97 % de ses membres diffusant dans notre pays cette ligne de modèles placée sur le front du premium.

Nous vous recommandons

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat lance une campagne d’essais de sa gamme 500 pendant 48 heures. Le temps pour les clients d’apprécier le véhicule dans les conditions de la vie courante. Une offre proposée à 30 euros par jour.Pour soutenir les ventes de sa...

03/12/2021 | ConstructeursFiat
Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021 

Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Plus d'articles