Citroën et Polestar signent la fin de leur discorde

Citroën et Polestar signent la fin de leur discorde

Polestar va pouvoir vendre ses véhicules en France.

© Polestar

Suite à une décision judiciaire, Polestar (Geely) ne pouvait pas commercialiser ses véhicules sur le marché français car son logo ressemblait beaucoup à celui de Citroën (Stellantis). Les deux marques ont finalement mis un terme à leur querelle.

Tout est bien qui finit bien. Il y a trois ans, Citroën avait intenté un procès à l’encontre de Polestar, jugeant son logo trop similaire au sien. L’utilisation de deux chevrons face à face formant une sorte d’étoile (en référence à son patronyme « étoile du Nord ») restait en travers de la gorge du Français. La marque du groupe chinois Geely avait donc interdiction de s’implanter sur le territoire hexagonal depuis lors, et a été condamnée par le tribunal de Paris à verser 150 000 euros de dommages et intérêts à Citroën pour avoir « porté atteinte à la renommée des marques françaises ». En guise de riposte judiciaire, Polestar avait accusé son rival d’avoir copié le dessin des jantes de certains de ses modèles sur plusieurs marchés européens.

La France s'ouvre à Polestar

Mais coup de tonnerre : les deux marques automobiles auraient trouvé un terrain d’entente. Une source de Citroën a confirmé le 30 août dernier au quotidien Le Monde que « les plaintes ont été retirées. L’affaire est close » sans pour autant préciser les termes de cet arrangement. Une bonne nouvelle pour la marque sino-suédoise qui s’est fixé un objectif de 290 000 voitures vendues en 2025 dans le monde, soit « dix fois plus que notre performance de 2021 », estimait Thomas Ingenlath, directeur général de la marque.

Nous vous recommandons

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

Dans un courrier commun, les constructeurs automobiles, les équipementiers et les compagnies pétrolières demandent à l’Union européenne d’accepter les carburants non fossiles, renouvelables et synthétiques après 2035. Le...

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Vidéo

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Plus d'articles