Citroën termine l’année à 228 469 unités en France en 2021

Frédéric MARTY

Sujets relatifs :

, ,
Citroën termine l’année à 228 469 unités en France en 2021

Citroën pourra compter en 2022 sur la C5 X.

© William Crozes @ Continental Productions

Citroën vient de publier ses résultats en France pour l’année 2021. La marque a vendu 228 469 véhicules, pour une part de marché de 10,9 %.

Citroën vient de terminer l’année 2021 en France sur une hausse de 2,2 % de ses volumes, pour un total de 228 469 véhicules. La marque conserve une part de marché de 10,9 % en VP et VUL. « Dans un contexte agité en 2021, Citroën progresse grâce au lancement réussi de C4 et ë-C4, en tête de leur segment dès la première année », remarque Jérôme Gautier, directeur de Citroën France. En effet, ce modèle s’est écoulé à 22 351 exemplaires, ce qui lui offre la première place du segment C berline, avec une part de 15,6 %. Sur le dernier trimestre, la version électrique a représenté 25 % des commandes du modèle. Cependant, cette réussite intervient sur un sous segment en forte perte de vitesse, tout comme les monospaces. Dans cette dernière catégorie, le C4 Spacetourer s’est écoulé à 7 287 unités et ce résultat lui offre la deuxième place de ce sous segment. Dans la catégorie en vogue des SUV, le C5 Aircross reste une valeur sure de la marque, puisqu’il est deuxième de son segment, avec une part de 7,1 %, pour un volume de 21 906 exemplaires. Sur ce total, 45 % des commandes sont assurées par la version hybride. À noter cependant que ce modèle est en recul de 17,6 % par rapport à 2020. Sur des segments inférieurs, la berline C3 reste la meilleure vente de la marque, avec 65 359 unités, en hausse de 11,7 % par rapport à l’année précédente. Sa cousine C3 Aircross, qui a été rafraichie en juin, s’est vendue à 26 664 exemplaires, en recul de 11,6 %. Enfin, le quadricycle électrique Ami a devancé le ludospace Berlingo. En effet, ce dernier s’est écoulé à 5 736 unités, alors qu’Ami a atteint 5 949 immatriculations. Un score réalisé alors qu’une version utilitaire a été lancée à destination des professionnels.

Des utilitaires qui s’électrifient

À l’image du lancement de l’Ami Cargo, la gamme Citroën VU s’est électrifiée. Chaque modèle possède aujourd’hui une déclinaison 100 % électrique. La marque a même livré au mois de décembre son premier ë-Jumpy Hydrogen, doté d’une pile à combustible. Sur l’année, Citroën a immatriculé 66 582 véhicules utilitaires, soit une hausse de 9,2 % par rapport à 2020. Sur un marché en progression de 7,5 %, la firme grignote 0,3 % de part de marché. Un bilan positif surtout dû aux Jumpy et Jumper, dont les ventes ont respectivement augmenté de 15 et 13 %. Seul Berlingo VU enregistre une baisse de 16 %, avec un volume de 20 723 véhicules. La disponibilité de versions électriques sur tous ces modèles devrait constituer un atout en 2022. Une année qui verra l’arrivée dans la gamme VP de la nouvelle C5 X, sur un segment peu dynamique en France. Dans ce contexte, la marque devra plutôt compter sur le C5 Aircross rajeuni, présenté très récemment par Citroën.

Nous vous recommandons

La Sion de Sono Motors animée par le soleil

La Sion de Sono Motors animée par le soleil

Alors que les technologies de véhicules électriques se développent, l’énergie solaire est dans tous les esprits. Elle peut être utilisée pour alimenter les bornes électriques ou directement les véhicules comme le propose le...

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

Reportage

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

Plus d'articles