Clément Beaune, nouveau ministre des Transports, attendu par l’Union TLF

Clément Beaune, nouveau ministre des Transports, attendu par l’Union TLF

Suite au remaniement du gouvernement d'Elisabeth Borne, Clément Beaune est nommé ministre délégué chargé des Transports. Il était précédemment ministre délégué chargé de l’Europe.

L’Union TLF salue la nomination de Clément Beaune au poste de ministre délégué chargé des Transports, très attendu pour définir, en concertation avec la filière, une feuille de route ambitieuse, réaliste et en phase avec les moyens des professionnels du transport et de la logistique.

L’Union TLF n’a pas manqué d’adresser ses sincères félicitations à Clément Beaune, fraîchement nommé ministre délégué chargé des Transports. La fédération appelle à une politique ambitieuse en faveur de l’attractivité, de la transition énergétique et de la compétitivité du secteur. Ceci alors que la filière transport et logistique doit composer avec un contexte économique incertain, marqué par l’inflation, la hausse des coûts de l’énergie, les difficultés d’approvisionnement et la désorganisation de la logistique mondiale.

« En complément des actions d’attractivité déjà menées par la profession, il faut, aux niveaux national et local, renforcer l’orientation vers ces métiers et faciliter l’accès à la formation et à la mobilité professionnelle », estime l’Union TLF.

Si le syndicat pense que la planification écologique est une opportunité, il demande néanmoins une révision du calendrier et de l’établir en concertation avec la profession et à l’échelle nationale. « Ce n’est pas aujourd’hui le cas des ZFE-m qui vont impacter considérablement la livraison des marchandises en ville dans les toutes prochaines années », prévient l’Union TLF.

Définir une feuille de route ambitieuse

Pour renforcer la performance de la chaîne logistique française et rattraper son retard par rapport à l’Allemagne ou les Pays-Bas, l’organisation professionnelle plaide pour une meilleure coordination interministérielle, à l’image de celle initiée par France Logistique. « Pour accompagner les projets de relocalisation et faire de la France un carrefour logistique stratégique, il est urgent de fluidifier les flux de marchandises à l’import et à l’export en élaborant un grand schéma directeur combinant la localisation des grandes plateformes logistiques actuelles ou futures, les ports et aéroports et les grandes zones industrielles », explique-t-elle.

Et de rappeler au ministre que : « Notre profession rassemble 1,8 million d’emplois et représente 10 % du PIB. Maillon essentiel, nous faisons tourner l’économie et le quotidien des Français ! Nos entreprises innovent, réduisent leur impact environnemental, embauchent … Monsieur le ministre, nos professionnels sont à vos côtés pour définir une feuille de route ambitieuse dédiée au fret afin d’assurer notre souveraineté et encourager la réindustrialisation ».

Nous vous recommandons

Iveco étend le projet Plant the Future

Iveco étend le projet Plant the Future

Le constructeur d'origine italienne prévoit de lancer le projet « Plant the Future » dans d'autres pays européens.En collaboration avec des organisations de reboisement, le projet Plant the Future a été lancé en juillet 2021 dans...

La distribution de pièces de rechange affiche une belle croissance au 2ème trimestre

Etude

La distribution de pièces de rechange affiche une belle croissance au 2ème trimestre

La Fabrique de la Logistique lance l’application Verdir ma Flotte

La Fabrique de la Logistique lance l’application Verdir ma Flotte

Un premier showroom Parisien pour Volta Truck

Un premier showroom Parisien pour Volta Truck

Plus d'articles