Comment Hyundai et Kia survolent la crise automobile

Comment Hyundai et Kia survolent la crise automobile

En 2022, Hyundai Motor Group est devenu le troisième groupe automobile mondial avec près de 7 millions de voitures vendues.

© Hyundai Motor Group

Dans un marché chamboulé et en perte de vitesse, Hyundai Motor Group a récupéré sa position de troisième groupe automobile mondial avec près de 7 millions de voitures produites et livrées en 2022. Sur le Vieux Continent, le constructeur coréen se place en quatrième position avec plus d’un million de véhicules écoulés.

Sur un marché français en forte baisse l’an dernier, Hyundai et Kia affichent des résultats presque « indécents ». Les deux marques coréennes font en effet partie des rares généralistes à finir l’année 2022 dans le vert avec des croissances respectives de 4,1 % et 4,5 %. Dans l’Hexagone, leurs parts de marché battent ainsi un nouveau record, autour de 3 % des ventes nationales. Une tendance que leurs responsables expliquent notamment par la valorisation des canaux sains, les particuliers et les entreprises, et un catalogue produits en adéquation avec la demande du marché. Une recette qui ne fait toutefois pas des miracles chez d’autres marques. Alors Hyundai Motor Group aurait-il un ingrédient secret ?

Si le groupe coréen a pu capitaliser sur des tarifs attractifs et profiter de stratégies commerciales changeantes chez certains de ses concurrents – notamment vis-à-vis des professionnels –, il avoue surtout avoir pris des risques en gonflant ses stocks quand il en avait l’opportunité et la capacité. Stock de véhicules bien sûr mais aussi et surtout de semi-conducteurs. Le constructeur a anticipé sa croissance en passant très tôt des commandes importantes dès que les usines ont redémarré leur activité à la sortie de la crise sanitaire. Mais pas seulement, puisque, grâce à son positionnement sur le continent asiatique, Hyundai a pu développer des partenariats privilégiés avec les géants de l’électronique, à l’instar de Samsung. Les deux entreprises se sont alliées dès mai 2021 pour tenter de faire face ensemble à la pénurie qui avait alors ses premiers impacts sur le secteur automobile. La logistique est un autre point fort de Hyundai Motor Group. Il subit moins la crise du transport qui continue de retarder les livraisons et fait grimper les prix puisqu’elle produit et possède ses propres bateaux permettant aux véhicules produits en Corée de rejoindre le continent européen.

Des atouts indéniables qui permettront très certainement à Hyundai et Kia de maintenir a minima leurs positions pour l’année à venir, alors que vont se poursuivre les difficultés et que la demande sur les « éco-technologies » – bien plus consommatrices de semi-conducteurs – s’accélère.

Nous vous recommandons

Toosla sécurise ses approvisionnements de véhicules pour 2023

Toosla sécurise ses approvisionnements de véhicules pour 2023

Malgré les problèmes de production et de livraison des constructeurs automobiles, le spécialiste de la location de courte durée Toosla annonce avoir assuré le doublement de sa flotte en 2023. Elle atteindra un pic de 1 200 véhicules...

Le réseau Mazda a signé les objectifs de ventes 2023 de la marque

Le réseau Mazda a signé les objectifs de ventes 2023 de la marque

Jeep lance la production de l'Avenger, voiture européenne de l'année

Jeep lance la production de l'Avenger, voiture européenne de l'année

En vue de l'intégration de LeasePlan, ALD Automotive renforce son conseil d’administration

Nomination

En vue de l'intégration de LeasePlan, ALD Automotive renforce son conseil d’administration

Plus d'articles