Comment la Mégane E-Tech électrique optimise son autonomie par temps froid

Comment la Mégane E-Tech électrique optimise son autonomie par temps froid

La Renault Mégane E-Tech électrique optimise l'autonomie électrique par temps froid grâce à un système de récupération de la chaleur générée par la batterie et la chaîne de traction électrique.

Pour chauffer l’habitacle de la Mégane E-Tech électrique, Renault a mis au point une pompe qui capte la chaleur générée par la batterie et le moteur électrique lorsqu’ils sont fortement sollicités. Cette technologie permet un gain de 9 % d’autonomie par temps froid.

Le saviez-vous ? Avec sa nouvelle Mégane E-Tech électrique, Renault a déposé plus de 300 brevets. Parmi ces innovations, celle du dispositif d’optimisation de l’autonomie du véhicule par temps froid grâce à un système de récupération de la chaleur générée par la batterie et la chaîne de traction électrique.

La Mégane E-Tech électrique affiche jusqu’à 470 kilomètres d’autonomie. Les ingénieurs Renault se sont appliqués à maintenir cette dernière la plus stable possible en été comme en hiver. D’abord grâce à un système de régulation de la température de la batterie. Réchauffée par la circulation d'eau chaude provenant du moteur électrique par temps froid et abaissée par la circulation d'eau froide provenant d’un refroidisseur par temps chaud, la batterie est toujours à la température idéale pour assurer une recharge et une autonomie optimales.

Le gain en autonomie sur autoroute peut atteindre 9 %

Mais les ingénieurs de la marque sont allés plus loin pour optimiser l’autonomie, notamment en hiver, lorsqu’il faut chauffer l’habitacle alors que les températures sont défavorables au stockage de l’énergie et au maintien de la charge. Les ingénieurs experts en management thermique de Renault ont mis au point et breveté un système capable de récupérer la chaleur générée par la batterie et la chaîne de traction électrique lorsqu’ils sont fortement sollicités, lors d’une recharge rapide ou d’un trajet sur autoroute, par exemple. Cette chaleur est ensuite utilisée pour chauffer l’habitacle afin d’optimiser l’autonomie du véhicule. En dessous de 10 °C de température extérieur, ce système refroidit naturellement la batterie et le moteur électrique mais aussi chauffe l’habitacle avec deux fois moins d’énergie qu’avec une pompe à chaleur classique, le gain en autonomie sur autoroute peut atteindre 9 % selon Renault.

La marque n’a donc pas fait le choix de résistances électriques énergivores pour chauffer l’habitacle. Elle n’a pas aussi fait le choix d’une classique pompe à chaleur jugée pas assez efficiente pour les longs trajets sur voies rapides. La pompe à chaleur de dernière génération imaginée par Renault récupère deux fois plus efficacement la chaleur générée par la batterie et le moteur électrique pour assurer le confort thermique des occupants en limitant au maximum l’impact sur l’autonomie. La chaleur est captée par un circuit de canalisations qui parcourent l’ensemble de la batterie et du moteur.

Nous vous recommandons

JMP Auto-Services remporte le jeu-concours « Gagnez un garage »

JMP Auto-Services remporte le jeu-concours « Gagnez un garage »

Organisé par la FNA avec le soutien de la Fiev, dans le cadre de l’édition 2022 du salon Equip Auto, le jeu-concours « Gagnez un garage » a été remporté par Jean-Marc Peregot, gérant de la société JMP Auto-Services basée à...

02/12/2022 | Equip AutoFNA
Retail Renault Group reprend les sites Renault, Dacia et Motrio de Libourne

Retail Renault Group reprend les sites Renault, Dacia et Motrio de Libourne

Stellantis s’intéresse au rétrofit électrique des VUL

Stellantis s’intéresse au rétrofit électrique des VUL

Asysum dévoile ses ambitions pour 2023

Asysum dévoile ses ambitions pour 2023

Plus d'articles