Comment le gouvernement peut rendre le véhicule électrique accessible au plus grand nombre ?

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Comment le gouvernement peut rendre le véhicule électrique accessible au plus grand nombre ?

Le président de la République Emmanuel Macron et son gouvernement doivent trouver une solution pour rendre le véhicule électrique abordable. Pas simple....

© Affiche de campagne

Alors que le prix des voitures neuves est en forte progression et que les véhicules électriques suscitent encore du scepticisme, Emmanuel Macron s’est engagé à trouver une offre à 100 euros par mois pour rendre le VE accessible aux Français les plus modestes.

La transition énergétique se concentre sur le véhicule électrique malgré plusieurs mises en garde de Carlos Tavares, dirigeant de Stellantis, dans le rôle du lanceur d’alertes. Au-delà des considérations sur les ressources disponibles et les technologies, l’enjeu social devient aussi sensible quand on sait que les véhicules électriques sont coûteux, même avec les dispositifs d’aides actuels (prime à la conversion, bonus écologique…). Luca de Meo, directeur général de Renault, n’a pas dit autre chose lors de l’événement ChangeNow.

Une solution de leasing social

Dès lors, comment rendre le véhicule électrique accessible à tous ? Le président de la République s’est engagé sur le sujet, promettant « une offre abordable de véhicules électriques (...), en mettant en place des mécanismes de leasing pour accompagner les ménages les plus modestes ». Un loyer mensuel de 100 euros est symboliquement mis en avant et pour avoir accès à cette offre, il faudra justifier de faibles ressources. On ne connaît pas encore le détail de ce leasing social qui ne fait d’ores et déjà pas l’unanimité.

Beaucoup de questions auxquelles il faut répondre

Le programme viserait au moins 100 000 véhicules électriques en leasing par an, pour un coût estimé de 50 millions d'euros pour la première année du dispositif, qui reste donc à préciser, vraisemblablement via une loi de finances rectificative, comme l’a dit à la télévision la nouvelle ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, en charge du dossier.

Plusieurs questions restent en suspens. Cette aide ne profitera-t-elle qu’aux modèles électriques produits en France ? Dans ce cas de figure, le modèle le plus accessible du marché, la Dacia Spring ne serait pas éligible, car elle est fabriquée en Chine. Comment convaincre les constructeurs d’allouer ces modèles à un programme social spécifique alors que leur outil de production est chahuté par la pénurie de composants électroniques ? Comment contenir les tarifs des véhicules électriques alors que les cours des matières premières flambent ? Que faire à la fin du leasing pour garantir une solution de mobilité verte aux bénéficiaires ? Comment gérer l’épineuse question de la recharge ? Bref, ce dossier semble non seulement compliqué à monter, mais aussi à justifier. En outre, il n’est pas dénué de chausse-trappes politiques.

(avec AFP)

Nous vous recommandons

Le groupe de distribution automobile LG ouvre une nouvelle concession Mercedes-Benz

Le groupe de distribution automobile LG ouvre une nouvelle concession Mercedes-Benz

Le 4 juillet 2022, le groupe LG, dirigé par Ludovic Garcia, a ouvert les portes de sa nouvelle concession Mercedes-Benz aux normes MAR2020 à Pamiers, dans l’Ariège. Le groupe va y distribuer des véhicules particuliers et utilitaires.Le...

VinFast débute la présentation de son SUV VF8 en France

Vu sur les réseaux sociaux

VinFast débute la présentation de son SUV VF8 en France

Paris Automotive Week : le Mondial de l'Automobile ouvre sa billetterie

Événement

Paris Automotive Week : le Mondial de l'Automobile ouvre sa billetterie

Volkswagen Group France confirme un contrat d'agence « non-genuine » pour ses réseaux

Volkswagen Group France confirme un contrat d'agence « non-genuine » pour ses réseaux

Plus d'articles