Conduite automatisée : Volkswagen et Microsoft prêts à œuvrer ensemble

Jean-Marc Gervasio
Conduite automatisée : Volkswagen et Microsoft prêts à œuvrer ensemble

Conduite automatisée : Volkswagen et Microsoft prêts à œuvrer ensemble

Le groupe Volkswagen, via Car.Software, sa division chargée du développement des logiciels du groupe, renforce ses capacités de développement de solutions de conduite automatisée en s’associant avec Microsoft.

La division Car.Software du constructeur allemand va collaborer avec Microsoft pour construire, sur Microsoft Azure, une plateforme de conduite automatisée (ADP) basée sur le cloud dont elle utilisera les capacités de calcul et de gestion de données pour déployer encore plus rapidement des expériences de conduite autonome à l’échelle mondiale. Avec l’ADP basée sur Azure, la division Car.Software compte améliorer l’efficacité du développement des systèmes d’aide à la conduite avancés et des fonctions de conduite automatisée destinés aux véhicules particuliers de toutes les marques du groupe Volkswagen.

« Dans le cadre de la transformation du groupe Volkswagen en un fournisseur de mobilité digitale, nous cherchons à améliorer constamment l’efficacité du développement logiciel. Nous avons décidé de construire cette plateforme de conduite automatisée avec Microsoft pour offrir à nos développeurs un environnement technique flexible et fondé sur les données qui leur simplifiera le travail, explique Dirk Hilgenberg, P-DG de la division Car.Software. En combinant notre large expertise du développement de solutions de conduite connectées et le savoir-faire de Microsoft en matière de cloud et de logiciels, nous pourrons accélérer le déploiement de services de mobilité sûrs et confortables »

Algorithmes et gestion de données optimisés

La division Car.Software s’associe à Microsoft pour s’attaquer aux défis que représentent la conception de systèmes d’aide à la conduite avancés et qui nécessite des capacités de calcul à grande échelle. Des pétaoctets de données liées à l’état de la route, à la météo, à la détection des obstacles et au comportement du conducteur doivent être gérés au quotidien pour former, simuler et valider les fonctions de conduite automatisée. Les algorithmes d’apprentissage automatique, qui apprennent en se basant sur les milliards de kilomètres réels et simulés parcourus, sont essentiels à l’expérience de la conduite connectée.

Les services de calcul, de gestion de données et d’apprentissage automatique de Microsoft Azure ainsi que le savoir-faire de Microsoft en matière de développement agile de logiciels vont doter les développeurs de la division Car.Software d’un environnement de développement unique. La plateforme ADP permettra de raccourcir les cycles de développement et de gérer efficacement les quantités phénoménales de données. Les entreprises vont commencer à travailler sur ADP immédiatement tout en s’efforçant d’élargir continuellement le champ d’application fonctionnel de la plateforme de développement. Les deux entreprises ont ainsi l’intention de permettre à des partenaires technologiques de mettre au point des outils et des services capables de s’intégrer sur la plateforme, afin d’améliorer la création de solutions de conduite autonome et de systèmes d’aide à la conduite avancés.

Nous vous recommandons

Mauvaise nouvelle pour Maserati

Mauvaise nouvelle pour Maserati

Acculée par la pénurie de composants électroniques, Maserati reporte de six mois le lancement du SUV Grecale. Chez Stellantis, Alfa Romeo avait déjà dû se résoudre à un retard pour le lancement du Tonale.Alors que Maserati cherche un...

Foxconn s’invite sur le marché du véhicule électrique

Foxconn s’invite sur le marché du véhicule électrique

BMW se prépare à une interdiction anticipée des moteurs thermiques

BMW se prépare à une interdiction anticipée des moteurs thermiques

Stand 14 s’offre un nouvel écrin pour ses 40 ans

Reportage

Stand 14 s’offre un nouvel écrin pour ses 40 ans

Plus d'articles