Conduite autonome : Mercedes-Benz dépasse Tesla dans la course à l’homologation de niveau 3

Conduite autonome : Mercedes-Benz dépasse Tesla dans la course à l’homologation de niveau 3

© Mercedes-Benz AG

Le constructeur allemand vient d’obtenir l’homologation de son système de conduite autonome de niveau 3. Ce « Drive Pilot » s’intégrera au sein de la Classe S, commercialisée au premier semestre 2022. Il permettra de circuler à des vitesses allant jusqu'à 60 km/h sans intervention du conducteur.

Le constructeur automobile américain Tesla semblait bien parti pour faire figure de pionnier dans le domaine de la conduite autonome en Europe. Mais les accidents ainsi que les erreurs de calcul de son logiciel ont eu raison de sa pole position dans la course à la conduite autonome, coiffé au poteau par l’historique Mercedes-Benz. L'autorité fédérale allemande chargée des transports motorisés (KBA) a en effet accordé l'homologation de son système de niveau 3, jugé apte à satisfaire les exigences légales imposées par la norme UN-R157. Il faut dire qu’avec l'ouverture de la loi sur la circulation routière (StVG) pour les systèmes de niveau 3 en 2017, l'Allemagne a été le premier pays à créer une base juridique pour l'utilisation de ces systèmes.

Arrivée sur les routes en 2022

Baptisé « Drive Pilot », cette technologie de conduite autonome avancée équipera les modèles Classe S que les clients Mercedes pourront acheter au premier semestre 2022. Permettant au conducteur d'effectuer des tâches annexes sur l'écran central, comme des achats en ligne ou le traitement des e-mails dans le bureau embarqué, ce système assure une conduite en mode autonome à des vitesses allant jusqu'à 60 km/h dans des situations de trafic intense ou de congestion sur des tronçons d'autoroute adaptés en Allemagne.

« Avec ce système basé sur le LiDAR, nous avons développé une technologie innovante pour nos véhicules qui offre aux clients une expérience de conduite unique et luxueuse et leur donne ce qui compte le plus : le temps », affirme Markus Schäfer, membre du conseil d'administration de Daimler AG et de Mercedes-Benz AG. Le niveau 3 SAE nécessite toutefois que la personne derrière le volant soit prête à prendre le contrôle du véhicule lorsque celui-ci lui demande d'intervenir. Si le conducteur ne réagit pas, le système freine alors le véhicule après une décélération appropriée. Des éléments de sécurités convaincants qui ont garanti cette homologation, également valable pour l'EQS à venir.

Le Japon, véritable pays précurseur

Les rêves de dormir au volant ne sont cependant pas pour demain puisque les voitures Mercedes ne pourront pas rouler de façon autonome partout. La marque propose dans un premier temps son système « Drive Pilot » sur plus de 13 000 kilomètres d'autoroute en Allemagne tandis que des essais grandeur nature sont en cours aux États-Unis et en Chine. « Dès qu'il existera un cadre juridique national pour la conduite autonome sur d'autres marchés, la technologie sera déployée progressivement », prévient néanmoins le constructeur allemand sur son site. N’oublions pas que, fin 2020, le Japon constituait le premier pays au monde à homologuer un système autonome de niveau 3 sur la voie publique avec la Honda Legend. En France, le groupe Stellantis vise quant à lui l’année 2024 pour sa première voiture avec un système de niveau 3.

Nous vous recommandons

Mondial de l'Automobile : Le constructeur vietnamien VinFast revient à Paris avec ses VF6, VF7, VF8 et VF9

Mondial de l'Automobile : Le constructeur vietnamien VinFast revient à Paris avec ses VF6, VF7, VF8 et VF9

Présent pour la première fois au Mondial de l'Automobile de Paris en 2018, le constructeur vietnamien de véhicules électriques VinFast sera de retour sur l'événement cette année avec quatre véhicules exposés.Le constructeur...

Yves Pasquier-Desvignes (Volvo Cars France) : « Quitter l'ACEA ? Une logique de message »

Entretien

Yves Pasquier-Desvignes (Volvo Cars France) : « Quitter l'ACEA ? Une logique de message »

Industrie : Le pôle ElectriCity des Hauts-de-France produira les futurs Renault Scénic, Renault 4, Renault 5 et Nissan Micra électriques

Industrie : Le pôle ElectriCity des Hauts-de-France produira les futurs Renault Scénic, Renault 4, Renault 5 et Nissan Micra électriques

Symbio va investir un milliard d'euros en France sur la mobilité hydrogène

Symbio va investir un milliard d'euros en France sur la mobilité hydrogène

Plus d'articles