Constructeurs : des usines européennes sous-utilisées

Constructeurs : des usines européennes sous-utilisées

Les usines tournent au-dessous de leurs capacités en Europe.

© Toyota

Selon les données fournies par Inovev, le taux d’utilisation des usines implantées en Europe reste inférieur à leurs capacités. Cependant, d’importantes différences existent selon les constructeurs.

Selon les données fournies par Inovev, le taux d’utilisation des usines de véhicules en Europe reste inférieur à leurs capacités. Un constat global, qui intervient après deux années de baisse de la production d’automobiles sur le Vieux Continent. En effet, la crise sanitaire a entraîné une chute de 25 % en 2020 et les difficultés d’approvisionnement ont généré un recul de 4 % en 2021. Dans ce contexte, le taux d’utilisation global est passé de 83 % en 2019 à 63 % en 2020, puis 60 % en 2021. Pour mémoire, cette production est tombée dans le même temps de 18 à 13 millions de véhicules l’année dernière. Avec de telles tendances, il est difficile de faire tourner des sites industriels à plein régime. Pourtant, les écarts entre les différents constructeurs apparaissent importants.

Stellantis et Renault-Nissan à la peine

Toujours selon les statistiques produites par Inovev, certaines marques s’en sortent mieux que d’autres. Des variations qui proviennent des chiffres de ventes de chacune mais aussi du nombre d’usines présentes en Europe et de leurs capacités. Il est donc délicat de comparer directement les performances de chaque constructeur. Cependant, les résultats de chacun restent valables par rapport à leur propre potentiel industriel. Ainsi, les groupes qui conservent les plus hauts rendements sont Hyundai-Kia, Geely (Volvo) et Suzuki. Tous les trois se situent entre 70 et 80 %, tandis que les suivants se situent juste au-dessus de 60 % (BMW, VW, Toyota, Honda, Mercedes). En queue de peloton, figurent Ford et Steyr, avec 50 %, devant Tata (Jaguar Land Rover) (45 %). Les constructeurs français se retrouvent devant ces derniers acteurs, puisque Stellantis affiche un taux légèrement inférieur à 60 % et que Renault-Nissan est plus proche des 50 %. Le contexte global ne devrait pas favoriser des hausses importantes de production au cours des prochaines années. Un constat qui pousse les constructeurs à redimensionner leurs sites industriels, comme c’est déjà le cas pour plusieurs d’entre eux.

Nous vous recommandons

VinFast s’associe à FCA Bank pour ses offres de financements en Europe

VinFast s’associe à FCA Bank pour ses offres de financements en Europe

VinFast vient de signer un accord avec FCA Bank pour développer des services financiers en Europe et notamment en France. Un partenariat essentiellement tourné vers les particuliers, alors que le constructeur s’est rapproché de Lease...

Le Mondial de l’Auto promet 100 véhicules à l’essai

Le Mondial de l’Auto promet 100 véhicules à l’essai

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

Stellantis va se développer en Inde avec Citroën et Jeep

Stellantis va se développer en Inde avec Citroën et Jeep

Plus d'articles