Convention citoyenne pour le climat : le CNPA exprime ses inquiétudes

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

Convention citoyenne pour le climat : le CNPA exprime ses inquiétudes

Convention citoyenne pour le climat : le CNPA exprime ses inquiétudes

À l’heure où le gouvernement s’offusque de la fermeture de l’usine Bridgestone de Béthune, après avoir organisé la décroissance des ventes de véhicules en raison des taxes toujours plus importantes en France et en Europe, un nouveau projet de loi voté d’ici à la fin de l’année, issu des propositions de la CCC, inquiète l’ensemble de la filière automobile.

Le 16 septembre dernier, le CNPA a exprimé ses inquiétudes quant aux discussions actuelles autour du projet de loi issu des propositions de la Convention citoyenne pour le climat (CCC). Une inquiétude relayée par la Confédération des PME (CPME) qui dénonce les menaces qui pèsent sur les acteurs économiques.

« C’est une pluie de taxes (gazole, vignette poids lourd, malus renforcé) et de nouvelles obligations (éco-conduite, clauses environnementales obligatoires) qui risquent bientôt de s’abattre sur le transport routier de marchandises et de voyageurs et sur la filière automobile, sans tenir aucun compte des efforts de réduction des émissions déjà réalisés », lance la CPME.

Une pluie de taxes

De son côté, le CNPA par la voix de son délégué général, Xavier Horent, rappelle « qu’en l’état actuel des "concertations" en cours, dont la forme est aussi contestable que la méthodologie opérée pendant les travaux de la Convention, le CNPA a fait part de ses réserves, voire de sa ferme opposition ».

Rappelons que ce projet de loi prévoit en substance pour l’automobile de :

- Réduire les incitations à l’utilisation de la voiture en réformant le système d’indemnité kilométrique de l’impôt sur le revenu.
- Interdire les centres-villes pour les véhicules les plus émetteurs de gaz à effet de serre.
- Renforcer très fortement le malus sur les véhicules polluants et introduire le poids comme un des critères à prendre en compte.
- Interdire dès 2025 la commercialisation de véhicules neufs très émetteurs.

D’autres mesures, sur le véhicule industriel, ou encore sur l’encadrement de la publicité, sont également en cours d’analyse par le CNPA.

Nous vous recommandons

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat lance une campagne d’essais de sa gamme 500 pendant 48 heures. Le temps pour les clients d’apprécier le véhicule dans les conditions de la vie courante. Une offre proposée à 30 euros par jour.Pour soutenir les ventes de sa...

03/12/2021 | ConstructeursFiat
Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021 

Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Plus d'articles