COP26 : les assureurs militent pour la pièce de réemploi

Fabio CROCCO
COP26 : les assureurs militent pour la pièce de réemploi

La Maif est particulièrement en pointe dans l’usage des pièces de réemploi.

La Fédération française de l’assurance et ses membres prennent des engagements à l’occasion de la COP26. Les assureurs auto s’engagent à promouvoir le recours aux pièces détachées issues de l’économie circulaire à la suite d’un sinistre.

Les évènements climatiques coûtent de plus en plus chers aux assureurs. D’un milliard d’euros d’indemnisation dans les années 1980, ils sont passés à 3 milliards. « Le changement climatique devient une urgence collective, comme le prouve la dernière étude publiée par la Fédération française de l’assurance, qui anticipe un quasi-doublement des sinistres climatiques à l’horizon 2050 », explique la Fédération française de l’assurance.

C’est dans ce contexte que la fédération, par la voix de sa présidente, Florence Lustman, a annoncé lors de la 26e Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP26), des engagements de la part des assureurs. Au-delà de leur rôle de prévention et d’indemnisation, les compagnies souhaitent également encourager leurs assurés à adopter des comportements plus vertueux. En assurance automobile, les assureurs s’engagent à promouvoir le recours aux pièces issues de l’économie circulaire à la suite d’un sinistre.

Selon les derniers relevés de SRA, la pièce d’occasion continue timidement sa percée. Si, globalement, elle pèse 3 % des pièces utilisées dans le cadre d’une réparation en carrosserie, ce taux atteint 20 % pour les rares véhicules âgés de plus de 15 ans. La Maif est particulièrement en pointe dans l’usage des pièces de réemploi. La mutuelle affiche un taux d’utilisation de ces pièces de 9,6 %. Dans les pays nordiques, le taux d’utilisation des pièces de seconde vie atteint 25 %. Il y a un vrai potentiel de développement mais il faut, pour cela, développer le sourcing. En clair, il faut encourager la déconstruction des véhicules qui sont cédés par les assureurs aux recycleurs.

« Nous sommes tous concernés par le changement climatique et je suis convaincue que nous avons tous un rôle à jouer. Généraliser les comportements les plus vertueux en matière de réemploi et de réparation, cela fait partie du rôle des assureurs. C’est ce que nous faisons à travers ces nouveaux engagements. Grâce à l’action de nos membres, nous allons ainsi contribuer très concrètement à la décarbonation de notre économie tout en soutenant des filières innovantes, au plus près des enjeux économiques locaux », souligne Florence Lustman.

Nous vous recommandons

Berner complète sa gamme de gaines thermorétractables

Berner complète sa gamme de gaines thermorétractables

Berner complète sa gamme de gaines adhésives et thermorétractables avec deux nouvelles références de diamètres 4 et 16 mm.Particulièrement recommandé lorsqu’il s’agit de réaliser une isolation électrique performante, les gaines...

Point S étoffe son implantation en Bourgogne

Point S étoffe son implantation en Bourgogne

Autobacs promeut ses services en atelier

Autobacs promeut ses services en atelier

BMW Horizon Rouen certifiée BMW Classic

BMW Horizon Rouen certifiée BMW Classic

Plus d'articles