Covid-19 : deux adhérents AD témoignent

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

Covid-19 : deux adhérents AD témoignent

Covid-19 : deux adhérents AD témoignent

Lors d’une réunion de presse en visioconférence, Autodistribution a laissé la parole à deux adhérents du réseau AD. Objectif : démontrer l’esprit réseau, « basé sur la confiance et l’entraide », qui a joué à plein durant la crise sanitaire. Témoignages.

La France repasse au vert. Sans négliger les possibles effets à retardement de la crise, on peut affirmer que les affaires reprennent dans les ateliers à un niveau normal.
C’est du moins ce que laisse à penser les interventions de Cédric Vauchel , patron de NI Motors à Bourgoin Jallieu (président de la commission AD Mécanique) et de Jérôme Joulia, dirigeant de la Carrosserie Larroze à Langon (président de la commission AD Carrosserie). Les deux responsables ont pris la parole lors d’une récente conférence de presse d’Autodistribution pour partager leur vécu de cette crise sanitaire.

« La crise a été violente et soudaine. La réactivité de la tête de réseau a été étonnante et son aide a été un réconfort de tous les jours pour nous, artisans isolés. Ses recommandations nous ont facilité la vie et ont rendu la situation un peu moins difficile » témoigne Cédric Vauchel. Le dirigeant n’a jamais fermé son atelier durant le confinement pour apporter un service permanent à ses clients, comme aux non clients. « Moi, comme le réseau AD, avons joué à 100 % notre rôle du service de proximité qui est notre vocation première et qui fait notre différence. J’espère que cette mobilisation du réseau aura la reconnaissance des automobiles » poursuit le responsable.

Cédric Vauchel

Cette mobilisation a aussi été au service des clients flottes où l’artisan est allé chercher du travail pour entretenir des véhicules immobilisés pour une reprise sans souci. Aujourd’hui le garage a repris une activité normale, dans le respect des règles sanitaires et avec un planning bien rempli. « On a du travail et j’espère que ça va durer » indique le mécanicien qui a pris la décision de ne pas appliquer de forfait Covid-19, conformément aux décisions prises lors de la commission AD. « Nous estimons que c’est notre rôle citoyen de protéger les clients. A nous de prendre en charge les frais liés au Covid-19, sans surcout pour les consommateurs » pense-t-il.

« C’est le pénal qui attend les patrons qui font les choses de travers. L’accompagnement de l’Autodistribution nous a permis naturellement de ne pas tomber dans la faute. La crise nous a stoppés alors que nous avions un chiffre d’affaires, une productivité et une organisation au top. Ce fût douloureux. Autodistribution a fait en sorte que nous restions positifs. L’enseigne nous permet d’être sereins même si l’avenir reste incertain » raconte pour sa part Jérôme Joulia.

Jérôme Joulia

Le carrossier a son planning plein sur un mois pour ses 3 entreprises. Si les premières semaines du confinement le patron a dû reporter 75 % de ses travaux programmés, ces derniers ne composent aujourd’hui que 25 % de son activité. Contrairement à son confrère mécanicien, le carrossier lui applique un forfait Covid-19 alors que la demande en désinfection du véhicule, traité en réparation par plusieurs personnes, est plus forte.

Un possible service non stop cet été

Alors qu’Autodistribution anticipe une activité soutenue sur les trois prochains mois d’été, les deux professionnels feront-ils le choix de rester ouvert tout l’été pour rattraper une partie du retard ? Rien ne semble vraiment décidé à ce jour. Tout sera fonction du niveau d’activité. « Nous devrons faire preuve d’agilité. Mes salariés sont sensibilisés au fait qu’il soit possible que le garage reste ouvert cet été et que leur période de congés soit différentes des années précédentes. Cela ne leur pose pas de problème. La perspective de rester ouvert n’est pas une crainte pour nous » commente Cédric Vauchel.

« Si nous devons faire face à une surcharge de travail et que nous ne fermons pas, se pose alors la question d’épuiser tout au long de l’année les congés des collaborateurs alors que nous sommes une petite entreprise. Nous verrons mais pour l’heure la situation est plutôt dans la normale » conclut Jérôme Joulia.

Nous vous recommandons

EBP MéCa table sur une croissance de 12 % en 2022

EBP MéCa table sur une croissance de 12 % en 2022

Malgré une bonne année 2021, l'éditeur EBP MéCa a fait le choix de se réorganiser au second trimestre. Un remaniement qui doit booster les développements et le commerce avec une croissance attendue de 12 % cette année.Dans un univers...

Volkswagen et Bosch veulent faire de l’Europe la locomotive mondiale de la production de batteries

Volkswagen et Bosch veulent faire de l’Europe la locomotive mondiale de la production de batteries

Bilstein group revendique sa légitimité sur le marché de la PSD

Bilstein group revendique sa légitimité sur le marché de la PSD

NTN Europe « Fournisseur de données certifiées » par TecAlliance

NTN Europe « Fournisseur de données certifiées » par TecAlliance

Plus d'articles