Crise de l’énergie : l’Union européenne travaille sur un nouveau « paquet d’hiver »

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Crise de l’énergie : l’Union européenne travaille sur un nouveau « paquet d’hiver »

La Commission européenne va prendre des mesures d'urgence pour amortir le choc de la flambée des prix de l'énergie.

© Commission européenne

La flambée des prix de l’énergie est un dossier aussi épineux qu’urgent pour les dirigeants de l’Union européenne. Alors que les ministres de l’énergie doivent se rencontrer une nouvelle fois, la conception d’un « paquet d’hiver » se précise.

Les tarifs du gaz et de l’électricité ont atteint des niveaux record en 2022 et ils restent élevés, une situation appeler à durer plusieurs années aux dires de nombreux experts. Entre le conflit avec la Russie, la sécheresse qui a sévi partout en Europe et l’entretien de nombreuses centrales nucléaires en France, tous les voyants sont au rouge. L’impact de cette crise de l’énergie est lourd, à plusieurs niveaux économiques comme le détaille notamment Xavier Horent, délégué général de Mobilians, dans nos colonnes.

Réduire la demande d'électricité

L’urgence est décrétée au sein de l’Union européenne et Bruxelles travaille d’ores et déjà sur l’élaboration de mesures exceptionnelles et d’un nouveau « paquet d’hiver ». Tout d’abord, en plus de l’enjeu névralgique de la sécurisation des approvisionnements, des mesures de réduction de la demande d’électricité sont sur la table, en plus des objectifs initiaux qui existent déjà dans ce domaine. Un système d’enchères, sur le modèle de ce qui a été proposé pour le gaz cet été, pourrait être déployé, tandis que les consommateurs réduisant leur consommation pourraient être récompensés.

Sur fond de tensions sur le pouvoir d’achat, comment amortir le choc social de la flambée des prix de l’énergie ?

Par ailleurs, un plafonnement des prix sur les technologies inframarginales est envisagé, mais il faut veiller à ce que la mesure n’ait pas de conséquences trop négatives pour les énergies renouvelables, ce qui crée déjà des tensions politiques au sein de la Commission européenne. En outre, des systèmes d’aides sont à l’étude pour les particuliers, afin d’amortir le choc social de cette inflation. Chaque État membre pourra aussi prendre des mesures spécifiques pour les particuliers comme les entreprises et la France a d’ailleurs ouvert ce dossier.

Vers une refonte d'une Europe de l'énergie caduque

Enfin, l’Europe prévoit d’aider les acteurs du marché de l’énergie à traverser ces turbulences, parfois violentes pour leur trésorerie. Plusieurs plafonnements d’indicateurs du secteur sont étudiés.

D’une manière générale, c’est toute la politique européenne de l’énergie qui doit faire l’objet d’une refonte. Un travail nécessairement long et complexe, avec des choix et des arbitrages à faire qui échappent à tout espoir de consensus. « La montée en flèche des prix de l’électricité met désormais en évidence les limites de la conception de notre marché de l’électricité. Il a été conçu pour des circonstances différentes », a ainsi déclaré Ursula von der Leyen, président de la Commission européenne.

Nous vous recommandons

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

Dans un courrier commun, les constructeurs automobiles, les équipementiers et les compagnies pétrolières demandent à l’Union européenne d’accepter les carburants non fossiles, renouvelables et synthétiques après 2035. Le...

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Vidéo

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Plus d'articles